International

Israël commence les essais humains du vaccin COVID-19 alors que les écoles ouvrent lentement

L’institut a commencé les tests sur les animaux pour son vaccin «BriLife» en mars (représentant)

Jérusalem:

Israël a commencé dimanche des essais sur l’homme pour son candidat vaccin COVID-19, qui, en cas de succès, pourrait être prêt pour le grand public d’ici la fin de l’été prochain.

Quatre-vingts volontaires participeront dans un premier temps au test, qui sera porté à 960 personnes en décembre. Si ces tests réussissent dans la troisième phase, prévue pour avril / mai pour 30 000 volontaires.

“Nous sommes dans la dernière ligne droite”, a déclaré Samuel Shapira, directeur général de l’Institut Ismail pour la recherche biologique.

L’institut, supervisé par le ministère de la Défense, a commencé l’expérimentation animale pour son vaccin «BriLife» en mars et a annoncé une semaine plus tôt qu’il avait reçu l’approbation réglementaire pour passer à l’étape suivante.

Samuel Yitzky, chef de la division de biologie de l’institut, a déclaré à Reuters que le vaccin pourrait atteindre la population générale l’été prochain si tout se passe bien.

Alors que les volontaires du premier lot ont reçu le vaccin potentiel, les élèves du primaire à travers le pays se terminent progressivement par un deuxième verrouillage national.

En Israël, avec une population de 9 millions d’habitants, l’interdiction est progressivement levée après la baisse des taux d’infection quotidiens.

Du premier dimanche à la quatrième année, les élèves ont été les premiers à retourner à l’école. Les enfants plus âgés apprennent encore à la maison.

Le gouvernement a approuvé la réouverture des entreprises et des phases d’activités récréatives.

Le pays a signalé 674 nouveaux cas vendredi – contre un pic de plus de 9 000 plusieurs semaines plus tôt. Il a signalé 2 541 décès dus à l’épidémie.

(Cette histoire n’est pas éditée par les employés de NDTV et générée automatiquement à partir d’un flux syndiqué.)

Related Articles

Close