International

Le Premier ministre pakistanais Imran Khan approuve la capture chimique des violeurs: rapport

Imran Khan a déclaré que la loi serait claire et transparente avec une application stricte. (Fichier)

Islamabad:

Le Premier ministre pakistanais Imran Khan a approuvé mardi une loi visant à surveiller rapidement les cas de castration chimique et de harcèlement sexuel des violeurs, a annoncé mardi un rapport de presse.

Geo TV a rapporté que la décision avait été prise lors d’une réunion du cabinet fédéral où le ministère de la Justice a présenté le projet d’ordonnance anti-viol.

Cependant, aucune annonce officielle n’a été faite à ce sujet.

Le rapport indiquait que le projet incluait le rôle des femmes dans la police, les affaires de viol à croissance rapide et la protection des témoins.

Disant que c’est une question sérieuse, M. Khan a déclaré qu’aucun retard ne serait toléré.

“Nous devons garantir un environnement sûr pour nos citoyens”, a-t-il déclaré.

Le premier ministre a déclaré qu’une application stricte rendrait la loi claire et transparente.

Il a dit que les survivants de viol pourraient enregistrer des plaintes sans aucune crainte, afin que le gouvernement protège leur identité.

Certains ministres fédéraux ont également recommandé la pendaison publique des condamnés pour viol, selon le rapport.

Mais Premier a déclaré que Castration serait un début. Le cabinet fédéral a, en principe, approuvé la peine la plus sévère pour les condamnations pour viol.

Le sénateur Faisal Javed Khan du Pakistan au pouvoir, Tehreek-e-Insaf, a déclaré sur Twitter que la loi serait bientôt présentée au Parlement.

Il y a eu beaucoup de débats autour des lois sur le viol au Pakistan.

En janvier 2018, un débat a éclaté sur la gravité de la sanction pour le viol et le meurtre d’une fillette de sept ans à Lahore et plus récemment, le harcèlement sexuel dans la gangrape autoroutière à Lahore.

S’exprimant récemment lors d’une séance conjointe du Parlement, M. Khan avait déclaré que le gouvernement allait bientôt introduire une loi à trois niveaux qui comprend l’enregistrement des délinquants sexuels, une punition exemplaire pour le viol et la maltraitance des enfants et une police efficace.

Related Articles

Close