International

La Suède propose une loi sur la pandémie pour de larges pouvoirs de fermeture

Les responsables de la santé ont insisté sur le fait que combattre Kovid est “un marathon, pas un sprint” (représentant)

Le gouvernement suédois a introduit lundi une loi temporaire sur l’épidémie, lui donnant de nouveaux pouvoirs pour freiner la propagation du Kovid-19, selon lequel il espérait le mettre en œuvre d’ici janvier.

Le gouvernement, qui s’est principalement appuyé sur des mesures non invasives pendant l’épidémie, a déclaré que la nouvelle loi permettrait aux entreprises, aux centres commerciaux ou aux transports en commun de fermer.

Il pourrait imposer des limites au nombre de personnes autorisées dans des lieux publics spécifiques plutôt que des restrictions générales sur les cérémonies publiques.

“Les personnes qui enfreignent l’interdiction dans les lieux publics peuvent être sanctionnées par des amendes”, a déclaré la ministre de la Santé, Leena Hallengren, lors d’une conférence de presse.

Le gouvernement a dit qu’il voulait mettre en œuvre la loi d’ici le 10 janvier, mais pour cette première approbation du Parlement devrait être prise.

La Suède a fait les gros titres dans le monde entier pour sa décision d’arrêter la propagation du virus et n’a pas mis en œuvre le type de verrouillage observé partout en Europe avec des mesures pour la plupart non invasives.

Les responsables de la santé ont insisté sur le fait que lutter contre l’épidémie est “un marathon, pas un sprint”, et le remède est d’être durable sur le long terme.

Mais contrairement à de nombreux autres pays, la Suède n’a pas non plus de loi autorisant le gouvernement à fermer la société à l’époque maya.

Cependant, face à une seconde vague forte, le pays a resserré les mesures préventives ces derniers mois.

Alors que les cas se multiplient, les autorités ont exhorté les gens à limiter les contacts sociaux à la famille immédiate ou à certains amis.

Le mois dernier, l’interdiction des célébrations publiques de plus de huit personnes est entrée en vigueur et la semaine dernière, le pays a recommandé pour la première fois l’utilisation de masques faciaux dans les transports publics.

Malgré l’avancée de la nouvelle législation et des mesures strictes, le Premier ministre Stephen Lofven a déclaré au diffuseur SVT juste avant Noël que la stratégie n’avait pas changé.

Le pays, qui compte quelque 10,3 millions d’habitants, a signalé un total de 396 048 cas de Kovid-19 et 8 279 décès associés, lorsque les derniers chiffres ont été publiés le 23 décembre.

(Cette histoire n’a pas été modifiée par les employés de NDTV et est générée automatiquement à partir d’un flux syndiqué.)

Close