Annulation de l'hypothèque volontaire et judiciaire

L’annulation de l’hypothèque est l’une des méthodes d’extinction prévues à l’article 2878 du Code civil. Pour pouvoir créer une hypothèque sur un bien immobilier, il est essentiel de s’inscrire dans les registres immobiliers du Conservatoire. Avec la résiliation de l’obligation, l’hypothèque peut être annulée. Cependant, les modalités sont différentes entre les hypothèques volontaires et judiciaires.

Annulation de prêt

Parmi les causes d’extinction des prêts hypothécaires prévues par le Code civil, l’article 2878, figure l’annulation de l’enregistrement et l’extinction de l’obligation. La signification de l’annulation d’un prêt hypothécaire est donc distincte de l’extinction.

Résiliation et annulation hypothécaires

La résiliation de l’obligation détermine la résiliation des effets de l’hypothèque et, par conséquent, coïncide avec la résiliation du droit du créancier hypothécaire. À titre d’exemple, à la fin du paiement intégral d’un prêt hypothécaire dérivé d’une hypothèque volontaire, l’hypothèque est résiliée mais n’est pas automatiquement annulée. En fait, dans les registres immobiliers publics, il continue d’apparaître. En effet, l’hypothèque, bien qu’elle soit réglée pour le remboursement intégral de la dette, n’a pas encore été supprimée des archives publiques.

Causes de l’extinction hypothécaire

  • défaut de renouvellement dans les vingt ans (art. 2847)
  • se désabonner
  • la résiliation de l’obligation
  • l’expérience de l’actif hypothéqué
  • renonciation au créancier
  • la fin de la date d’expiration
  • la survenue de la condition de résolution
  • l’émission de la disposition pour le transfert du droit à l’acheteur

Annulation de prêt

L’annulation de l’hypothèque n’a lieu qu’au moment de l’inscription dans les registres publics de l’annotation de marge spécifiant l’annulation partielle ou totale. Le défaut d’annulation peut empêcher la circulation future du produit. Pourquoi ? Un acheteur potentiel, en faisant un rapport hypothécaire, remarquera la présence du fardeau dans la liste sommaire des formalités et exigera sûrement son annulation. Seule l’annulation assurera la sécurité juridique que l’établissement est exempt de charges.

Le processus d’annulation du prêt hypothécaire est différent selon le type de prêt hypothécaire.

Annulation du prêt hypothécaire volontaire

Art. 2882 et suivants. régissent la procédure d’annulation des prêts hypothécaires qui doit être effectuée par le conservateur en vertu de :

  • acte de consentement du créancier à l’annulation ou au mode automatique
  • écriture privée notariée ou notariée
  • La décision du juge

Annulation avec effectuée par la loi n° 40 du 2 avril 2007, le créancier (par exemple la banque) doit communiquer la résiliation du prêt hypothécaire aux bureaux concernés. Ce dernier procédera ensuite à l’annulation de l’hypothèque. Il s’agit d’une méthode d’annulation qui ne prévoit donc pas l’intervention du notaire public. Il est réalisé sans aucune charge pour le débiteur.

Pour les prêts hypothécaires éteints après le 2 juin 2007, l’avis d’annulation spontanée doit avoir lieu dans les 30 jours suivant l’extinction, en envoyant une notification à l’agence du territoire. Cela devra porter sur l’annulation de l’hypothèque. En cas d’inertie, le client doit insiser pour que l’obligation soit respectée. Pour les prêts hypothécaires éteints avant la date susmentionnée, les 30 jours commenceront à compter de la date de la créance du débiteur.
Il convient de noter que le créancier qui a communiqué la résiliation du prêt hypothécaire dispose de 30 jours pour le repenser et éventuellement s’opposer à l’annulation de l’hypothèque, s’il y a une raison justifiée.

Annulation par la loi notariale

L’annulation par acte notarié est obligatoire si le créancier n’est pas une banque. Contrairement au système automatique, c’est immédiat et irrévocable. Le notaire recueille le consentement du créancier à l’annulation et procède à son enregistrement dans les registres publics. Comment tout cela se fait-il concrètement ? Le notaire rédige un acte notaire unilatéral, puis signé par le créancier et le notaire lui-même. La loi est transmise à l’Agence du territoire, de cette façon, le débiteur ne prendra aucun risque et n’aura qu’à assumer les dépenses connexes.

Annulation avec ordonnance judiciaire

Si le créancier ne souhaite pas reconnaître et donner son consentement à l’annulation, il est possible (art. 2884) de demander l’annulation en vertu d’une ordonnance judiciaire. Après avoir vérifié la résiliation effective de l’obligation, le juge émet une décision qui doit être présentée comme un titre légal valable pour l’annulation totale.

Annulation de l’hypothèque judiciaire

En ce qui concerne l’annulation de l’hypothèque judiciaire, cela peut être obtenu en alternance avec :

  • ordonnance du juge, c’est-à-dire un jugement ou une mesure prononcé par le juge. Par ce biais, le tribunal ordonne l’annulation de l’hypothèque après la résiliation de l’obligation garantie, de la transaction, de l’évaluation de l’actif hypothécaire et de la vente forcée de la chose hypothéquée ;
  • acte notarié signé par le créancier et le notaire lui-même, puis transmis à l’Agence du territoire. L’acte doit prendre la forme de l’acte public ou de la rédaction privée notariée et contenir le relevé d’exonération hypothécaire du créancier à la suite de la résiliation de l’obligation garantie ou , Lisez aussi notre article Annulation de l’hypothèque judiciaire : Comment faire et ce que cela implique. Dans ce cas, l’annulation en mode automatique est exclue. En fait, cela n’est accordé que pour les prêts hypothécaires volontaires liés aux prêts hypothécaires accordés par les banques.

    Effets de l’annulation aux fins du recouvrement de crédit

    Pour annuler un prêt hypothécaire, vous devez donc :

    1. un titre (acte de consentement, notarial, phrase) en copie conformément à l’original, utilisation de l’inscription
    2. une note établie à l’aide d’un logiciel spécial sur le support informatique
    3. paiement des impôts et des impôts hypothécaires par F23 (Décret législatif 347/1990)

    L’annulation de l’hypothèque se trouve dans la liste des formalités par le biais d’une procédure hypothécaire. Pour examiner le détail de l’acte et la date de début, il est nécessaire d’extraire la note de transcription dans laquelle l’annulation sera notée dans les marges.

Sommaire

Dans la même catégorie

Go up