Annuler la transcription de la saisie à PRA

Même les voitures peuvent faire l’objet d’une saisie en cas de non-paiement d’impôts ou si les dettes ne sont pas réglées avec un créancier ne sont pas réglées. Après la transcription et le solde de la dette, vous pouvez procéder à l’annulation de la transcription de la saisie à l’ARP. Voyons comment.

Comment supprimer la transcription de saisie ?

Le non-paiement d’impôts et d’impôts ainsi que de dettes envers des tiers peut entraîner une action en justice visant le recouvrement de crédits. Le créancier peut envisager d’attaquer les actifs, les meubles et les biens immobiliers du débiteur. Dans le cas des véhicules, ils peuvent être soumis à des charges et à des arrêts administratifs. Grâce à une mesure de plaque PRA, il est possible de vérifier s’il y a des charges ou des hypothèques. Examinons maintenant la procédure de transcription à l’ARP et l’annulation subséquente d’une saisie sur un véhicule.

Procédure de transcription de forclusion à PRA

Avec l’acte de saisie émis par l’huissier de justice, l’expropriation des titres commence. La saisie de voitures doit être notifiée au débiteur et transcrite ensuite au registre public de l’automobile.

Dans les 10 jours suivant la notification, le débiteur doit remettre le véhicule, les titres et les documents relatifs à la propriété et à l’utilisation de celui-ci, à l’Institut des ventes judiciaires (IVG). Si cela ne se produit pas, la police interviendra afin de vérifier la circulation (en général, la découverte) du bien saisé. Il devra également procéder au retrait des documents à livrer à l’IVG compétent. Le créancier aura la possibilité d’obtenir, en faisant appel au juge, la vente forcée de la voiture.

De la notification de la saisie à la livraison de l’actif mobile à l’IVG, le débiteur est le gardien de la voiture. Au cours de cette période, il sera responsable de tout vol, dommage, perte ou destruction de l’actif saisissé. La garde sera transférée au Judicial Sales Institute dès la livraison de l’actif.

Conformément aux dispositions de l’art. 521 bis c.p.c., c. 5, une fois la dernière notification faite, l’huissier de justice devra remettre l’acte sans délai au créancier, afin de procéder à la transcription de la saisie dans les registres publics de la PRA. Le créancier, dans les 30 jours suivant la communication reçue de l’IVG, doit déposer au greffe du Tribunal de première instance la note d’enregistrement, avec des copies conformes du titre exécutif, du précepte, de la saisie de l’acte et de la note de transcription.

La transcription de la saisie peut se produire même si :

  • le véhicule est immatriculé auprès de l’ARP à une personne autre que le débiteur. Dans ce cas, la saisie doit être notifiée à la fois au débiteur et au titulaire à l’ARP.
  • le véhicule est . Dans ce cas, l’avis de saisie doit être notifié, par le créancier, aux autres copropriétaires.

Pour en savoir plus sur la procédure et les conséquences de la forclusion automobile, vous pouvez lire notre article.

Comment effacer la transcription de forclusion à PRA

La suppression de la transcription de forclusion peut être effectuée alternativement si :

  • ordonné
  • le créancier de la procédure déclare que la saisie est devenue inefficace en raison du non-dépôt de la note d’enregistrement dans le délai fixé.

Les nouvelles dispositions visées à l’art. 164 ter sont disponibles dans les lois. CP.c. s’applique aux procédures d’exécution engagées à partir du 11/12/2014. Le Public Automotive Register (P.R.A.) exige que la déclaration d’inefficacité de la saisie du créancier soit rédigée sous forme de rédaction privée notariée par un notaire public.

Pour supprimer la transcription de forclusion à la Pra, il sera nécessaire de disposer d’une pièce d’identité valide du demandeur, d’une photocopie complète de la pièce d’identité et des codes fiscaux du titulaire de la PRA et du créancier. Vous devrez également présenter :

1. certificat de propriété, certificat de propriété numérique ou feuille complémentaire ;

2. copie conformément à l’original de l’ordonnance d’annulation de la saisie écrite sur le véhicule délivrée par le juge d’exécution ou de l’ordonnance par laquelle le juge, à la demande du débiteur, ordonne la conversion de la saisie, conformément à l’article 495 du Code civil, à la suite de la paiement d’une somme d’argent et libération de l’actif saisissé

Alternativement aux documents susmentionnés, les documents suivants peuvent être soumis :

3. écrit privé notarié dans lequel le créancier déclare l’inefficacité de la saisie en cas de non-dépôt de la note d’enregistrement dans le délai fixé.

Sommaire

Dans la même catégorie

Go up