Carlos Ortiz fait un trou d'un coup au 16e trou

SCOTTSDALE, Arizona - Pour la deuxième journée consécutive, il y avait un as sur le célèbre 16e trou par-3 au TPC Scottsdale.

Dimanche, juste avant l'heure du déjeuner, Ortiz, qui jouait les neuf premiers en arrière, s'est rendu au tertre de départ, a mesuré le green avec une épingle à seulement six pas du bord arrière et a laissé un fer 9 voler à 178 mètres.

La balle a frappé à environ 10 pieds du trou, a bondi vers l'avant, s'est roulée près puis a plongé par le côté.

« Je ne sais même pas quoi dire. C'était incroyable. Je ne savais pas comment réagir », a-t-il déclaré après sa partie.

Et puis vinrent les canettes de bières.

"Beaucoup de gens vous applaudissent, puis vous commencez à essayer de faire attention à votre tête parce que je me suis fait clouer assez fort dans le dos avec une canette de bière, puis après cela, j'essayais juste d'éviter toutes les canettes que je pouvais .”

Le colisée avait passé sept ans entre les as. Francesco Molinari y a fait un trou d'un coup, le neuvième de l'histoire du tournoi, en 2015, avant que Sam Ryder ne fasse exploser l'endroit avec son as du samedi après-midi.

Après le tir d'Ortiz dimanche, c'était un autre "Nettoyez l'allée 16!"

Phénix Open : Classement | PGA Tour Diffusion en direct sur ESPN +

C'est maintenant le 11e as sur le trou. C'était son troisième as en carrière sur le PGA Tour après l'American Express 2022 et le championnat Wells Fargo 2016.

Comment compte-t-il célébrer ?

"Tequila, du Maestro Dobel, et essayez de le partager avec tous ceux qui regardent le Super Bowl."

La dernière fois que des as ont été réussis sur le même trou en un an, c'était en 1997 à 16 ans, par Tiger Woods et Steve Stricker.

Ortiz a suivi l'as avec un aigle 2 à 17 ans, devenant le premier joueur à avoir des aigles consécutifs cette saison.

"Quinze minutes après mon dernier coup, j'ai eu assez de temps pour me calmer car ils ont dû nettoyer le green de toutes les canettes de bière. C'était génial, et puis faire ce 2 sur le suivant, c'est une première pour moi, faire un 1 puis un 2. »

Adam Schupak de Golfweek a contribué à cet article.

Sommaire

Dans la même catégorie

Go up