Comment la cyberassurance a sauvé cette petite entreprise

L'histoire suivante est basée sur une réclamation vécue par un client immobilier avec une assurance souscrite par Aon. Tous les noms ont été anonymisés pour des raisons de confidentialité.

Julie était une agente immobilière qui dirigeait sa propre entreprise dans le Queensland. Elle employait une petite équipe d'agents, et certains d'entre eux aidaient également aux tâches administratives.

Un matin, Sandra, une employée de l'entreprise de Julie, reçoit un courriel de leur fournisseur d'énergie. D'après la ligne d'objet, il semblait qu'il s'agissait d'une incitation à effectuer le paiement de leur dernière facture d'énergie. Sandra a ouvert l'e-mail, qui indiquait que la facture d'énergie du bureau était en retard et que si le paiement n'était pas effectué immédiatement, leur connexion pourrait être coupée.

Sandra a cliqué sur le lien dans l'e-mail, mais il semble qu'il n'y ait pas de mode de paiement dans le lien fourni. Elle ferma le navigateur et vaqua à ses tâches quotidiennes. Peu de temps après, elle a remarqué que son ordinateur fonctionnait anormalement lentement, et en quelques minutes, Sandra avait été complètement verrouillée hors de son ordinateur.

Sandra a informé Julie de ce qui s'était passé, et Julie a contacté leur fournisseur informatique. Le fournisseur informatique a enquêté sur l'affaire et a découvert que le lien dans l'e-mail à Sandra contenait un logiciel malveillant qui bloquait l'ensemble du réseau informatique de l'agence lorsqu'il était cliqué. Le fournisseur informatique a pris les mesures nécessaires pour régulariser la situation afin que Julie et son personnel puissent à nouveau accéder à leur réseau informatique.

Pour régler la situation, le prestataire informatique de Julie a mis près de 80 heures à rétablir l'accès à ses réseaux informatiques, en raison de l'ampleur des dégâts causés. Cette facture s'élevait à plus de 8 000 $ et a été transmise à Julie. Trouver ce genre d'argent dans un délai aussi court n'était pas facile, alors Julie s'est d'abord inquiétée de la façon dont elle trouverait cet argent.

Heureusement, Julie avait cyber-assurance organisée par Aon, qui a couvert les frais qu'elle a engagés auprès de son fournisseur informatique pour rétablir l'accès à son réseau informatique (appelées pertes de première partie). Grâce à la cyberassurance, Julie a pu reprendre rapidement ses activités commerciales habituelles et n'a pas eu à s'endetter pour payer la facture.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la cyberassurance et son fonctionnement, Cliquez ici!

Journal

Sommaire

Dans la même catégorie

Go up