Contrat de location et obligations du bailleur

Le bail comporte une série d’obligations pour le bailleur et le locataire. Voyons en quoi ils consistent en fonction de ce qui est établi par la loi.

Le bail est le contrat avec lequel une partie est tenue de faire profiter à l’autre d’une chose mobile ou immobilière pendant un certain temps, en échange d’une certaine contrepartie (art. 1571 du Code civil francen). ).

Par conséquent, par la conclusion d’un tel contrat, une partie, appelée le bailleur, est tenue de faire utiliser une autre personne, c’est-à-dire le locataire (ou le locataire, le concessionnaire ou le locataire), un bien mobile ou immeuble.

Le bail se distingue par :

  • location de biens mobiliers (machines, outils, livres, etc.) et en particulier d’actifs mobiliers enregistrés (par exemple, voitures, navires, aéronefs) ;
  • location de biens immobiliers urbains, régis par la loi n° 392/1978 et différenciée dans la location de biens immobiliers pour usage résidentiel et location de propriétés utilisées à des fins autres que celles du logement
  •  ;

  • location de bâtiments non urbains (par exemple, bâtiments ruraux) ;
  • location de biens productifs (fonds rustiques, entreprises, hôtels), dans ce cas nous parlons à propos du contrat de location (art. 1615 c.c.).

Lire aussi>> Bail résidentiel

Lorsque l’enregistrement d’un contrat de location est obligatoire

, l’

enregistrement du contrat est obligatoire pour tous les contrats de location et la location de biens immobiliers ( y compris ceux relatifs aux fonds rustiques et ceux conclus par des assujettis à la TVA), quel que soit le montant de la taxe convenue.

Enregistrement de la clôture du bail

Vous aurez besoin de :

  • Feuille
  • de particules ou carte

  • du bureau du cadastre
  • commun

L’enregistrement du bail auprès de l’Agence du revenu doit être effectué au plus tard 30 jours à compter de la stipulation, à condition que la durée du bail soit supérieure à 30 jours au cours de l’année, pénalité de sanctions administratives.

Il est possible de demander l’enregistrement du bail en ligne et le certificat de performance énergétique APE doit toujours être joint au contrat.

Lire aussi>> Modèle RLI 2019 pour les contrats Loyer des biens immobiliers

Quelles sont les principales obligations du bailleur dans le bail ?

Les obligations du bailleur ne sont pas épuisées dans la simple jouissance de la chose, mais sont complétées par d’autres obligations strictement liées. Plus précisément, conformément aux dispositions de l’article 1575 du Code civil francen, le bailleur doit :

  1. livrer la chose louée au locataire en bon état ; conserver
  2. la chose dans un état à servir pour l’utilisation convenue ;
  3. assurer la jouissance pacifique pendant le bail.

Lorsqu’il est établi par l’article susmentionné, il s’agit des baux en général.

Livraison de la chose louée

La première obligation pour le bailleur est la livraison réelle de l’actif loué. De cette façon, le chef d’orchestre est placé dès le début dans des conditions de plein plaisir de la chose.

Dans le cas où le locataire nie avoir reçu la chose et qu’un différend arrive à un litige, le bailleur doit prouver qu’il a rempli cette obligation ou qu’il ne pouvait pas l’exécuter pour des raisons qui ne lui sont pas imputables. En vertu du principe de la charge de la preuve établi par l’art. 2697 du Code civil francen, le chef d’orchestre devra alors prouver l’existence du contrat et le bailleur devra prouver les faits sur lesquels il est fondé son exception.

Lire aussi>> Invalidité du bail sans formulaire écrit

Entretien du bailleur

L’objet livré doit être, au moment de la livraison, en bon état pour permettre immédiatement l’utilisation pour laquelle elle est louée. En fait, le propriétaire est tenu d’effectuer toutes les réparations nécessaires au moment de la livraison, y compris celles de petits entretien.

Une autre obligation du bailleur est en fait de conserver la chose louée dans un État à servir pour l’utilisation convenue. Le bailleur, pendant la durée du contrat, devra s’occuper des réparations nécessaires pour permettre la jouissance du bien loué (art. 1576, c. 1). Il s’agit notamment de ceux qui découlent de défauts du produit, mais également ceux qui dépendent de l’âge ou de cas accidentels.

Au lieu de cela, le chef d’orchestre est responsable des réparations d’entretien qui dépendent de l’utilisation de la chose ou du manque de diligence ou des membres de sa famille.

Garantir un plaisir paisible

Le propriétaire est tenu d’assurer la jouissance pacifique de la chose louée. Un certain nombre d’autres obligations du bailleur sont liées à la garantie de jouissance. Il s’agit notamment des éléments suivants :

  1. la garantie pour les défauts et défauts de la chose louée qui diminuent sensiblement l’aptitude à une utilisation convenue (art. 1578)
  2. qui réduisent la jouissance par le locataire (art. 1582 du Code civil francen) ;

  3. la garantie contre le harcèlement fournie par des tiers (art. 1585 c.c.) ;
  4. la défense contre le harcèlement causé par des tiers dans la jouissance de la chose louée et la prise en compte du litige si elle est invoquée dans le procès (art. 1586) ;

Quelle est la responsabilité du bailleur dans le bail ?

Une question qui se pose : quelles sont les responsabilités du bailleur en cas de non-respect de ces obligations ?

Le bailleur qui a eu un manque total de respect des obligations établies par l’art. 1575 du Code civil francen conclut la résiliation du contrat en raison de sa faute ou de la réduction de la contrepartie.

Obligations du bailleur en cas de marchandises non éligibles à une utilisation convenue

L’article 1578 c.c. prévoit que : « Si, au moment de la livraison, la chose louée est affectée par des défauts qui diminuent sensiblement l’aptitude à l’utilisation convenue, le chef de train peut demander la résiliation du contrat ou une réduction de la contrepartie, à moins qu’il ne s’agisse de défauts connus de lui ou facilement reconnaissable. »

Le chef d’orchestre qui se rend immédiatement compte que le bien loué n’est pas adapté à l’utilisation peut exiger du bailleur qu’il effectue tous les travaux nécessaires pour régulariser la situation et donc faire ce qui convient à une utilisation convenue ?

Pour répondre à cette question, nous nous référons à ce qui a été récemment établi par le tribunal civil de Rimini par ordonnance du 19 mars 2019.

Le juge a statué que « les recours mis en place par la discipline du code pour protéger le locataire contre les défauts de la chose louée consistent uniquement à résilier le contrat ou à réduire les frais, mais pas dans la condamnation du bailleur d’effectuer le travail nécessaire pour que la chose soit adaptée à une utilisation convenue. . »

Sommaire

Dans la même catégorie

Go up