Daniel Berger et Viktor Hovland tombent bas à Hawaï après la disparition de clubs

Clubs perdus ? Pas de problème pour Daniel Berger et Viktor Hovland.

Berger, le vainqueur du AT&T Pebble Beach Pro-Am et Hovland, qui a défendu son titre au Championnat du monde de la technologie à Mayakoba, ont tous deux vu leurs clubs disparus en route vers Hawaï et avaient un temps de préparation limité avec leurs sets de jeu une fois arrivés. . Mais cela n'a pas semblé avoir d'importance lors de la première manche du Sentry Tournament of Champions au Kapalua's Plantation Course. Berger a tiré 7 sous 66, un coup derrière le leader Cameron Smith, tandis que Hovland a affiché 4 sous 69.

"Je n'ai pas vraiment réussi un mauvais coup toute la journée", a déclaré Berger à propos de son huit oiselet, un tour de bogey gâché seulement par un 3 putt au 17e trou. « Je pense que c'est un bon score aujourd'hui. Je suis un peu surpris que les scores ne soient pas plus bas juste avec les greens plus doux et la seule défense pour le moment est que les fairways soient doux, donc beaucoup de trous que vous frapperiez bas, fers courts, vous ' vous frappez de longs fers parce que vous n'obtenez pas ce roulement du tee.

Les 7-moins de 66 de Berger ont marqué son premier tour le plus bas à la normale dans un événement du PGA Tour. Cela malgré son arrivée à Maui dimanche depuis son domicile en Floride et le fait d'être sans ses clubs jusqu'à mardi.

"J'étais un peu stressé parce que je savais que je devais jouer au golf", a déclaré Berger. "Beaucoup d'appels téléphoniques avec American Airlines, c'est sûr."

Mais il ne s'est pas assis et a travaillé son bronzage. Au lieu de cela, Berger, 28 ans, a emprunté un ensemble de clubs au caddy vétéran Brett Waldman. Berger est allé jusqu'à changer le lie et le loft sur les fers à son goût et a également développé un penchant pour le conducteur de Waldman.

«Je pense que j'ai volé son chauffeur. J'ai toujours son chauffeur », a déclaré Berger. « J'avais juste besoin de frapper quelques balles. Surtout après un long vol à travers le monde pour arriver ici, je devais juste faire bouger le corps, donc tout ce que j'avais allait fonctionner.

La pratique a fait l'affaire alors que Berger a frappé les 15 allées spacieuses et les 16 greens du Plantation Course.

"C'est certainement un parcours de golf moins difficile au départ que ce que nous voyons à beaucoup d'autres endroits au cours de l'année", a-t-il déclaré. « Mais il faut réussir de bons coups aux fers, surtout quand le vent souffle. Vous savez, les greens sont difficiles. Donc, il n'y a rien de facile à ce sujet, mais si vous jouez bien, vous pouvez faire beaucoup de birdies, et c'est une bonne chose à sortir quand vous n'avez pas joué depuis un moment.

Alors que Berger n'a eu qu'à attendre deux jours pour ses bâtons, Hovland est arrivé le 29 décembre, mais ses clubs ne sont arrivés que le 5 janvier. Malheureusement, son manche d'entraînement a été cassé pendant le transport. Cela n'a pas ralenti la poursuite des birdies de Hovland. Il en a fait cinq dans ses 10 premiers trous pour prendre l'avance avant de réaliser un double bogey à 14. Mais le joueur de 24 ans a rebondi avec un aigle à 15. Un bogey à 17 ans l'a fait chuter à 4 pour la journée.

"Certainement un bon début", a déclaré Hovland. « Un peu décevant que je n'aie pas tiré plus de 4 sous la normale. J'ai mis si bien les neuf premiers, et puis les neuf pas tellement, mais c'est comme ça parfois.

Sommaire

Dans la même catégorie

Go up