délais prolongés jusqu'au 31 janvier 2021

Nous en

parlons depuis plusieurs semaines maintenant, en fait certains sites l’ont déjà donné dès les premières semaines de décembre 2020, mais maintenant l’imprimatur du Journal officiel est également arrivé. Avec la publication de la série générale n° 322 du 30 décembre 2020, la loi n° 178 du 30 décembre 2020 était « officielle », avec laquelle les états financiers tant attendus du 30 décembre 2020 ont été mis en noir sur blanc prévisions de l’État pour l’exercice 2021 et le budget pluriannuel pour la période triennale 2021 – 2023. Parmi les nouveautés figurent également la suspension de la manifestation jusqu’au 31 janvier 2021.

INDEX :

Loi budgétaire 2021 : nouvelles protestations de suspension

Le Computing Register Protests of the Chambers of Commerce enregistre tous les effets indus des personnes physiques et morales collectées par les établissements de crédit en Italie et transmis aux Chambres de commerce pour transcription avec des preuves publiques pour une durée de 5 ans.

La

loi 178/2020, comme mentionné au début de notre article, a ordonné les délais de suspension pour les mandats, lettres de change et autres. Les titres de crédit ayant un effet exécutoire. Plus précisément, le paragraphe 207 de l’article 1, que nous citons textuellement, stipule que :

« Le délai pour les mandats, lettres de change et autres titres de crédit exécutoires, qui tombent ou s’écoulent entre le 1er septembre 2020 et le 31 janvier 2021, doit être considéré comme suspendu jusqu’au 31 janvier 2021 conformément à l’article 11 du décret-loi n° 23 du 8 avril 2020, converti, avec modifications, par Loi n° 40 du 5 juin 2020. »

Toutes les protestations et les résultats équivalents ont donc été annulés de leurs fonctions, qui semblent avoir été soulevées à ce jour. Il n’y a pas de remboursement de ce qui a déjà été collecté.

Comment puis-je savoir s’il y a des événements négatifs ou des protestations aux dépens d’une personne ou d’une entreprise ?

Pour savoir s’il y a des effets indus sur un sujet, une personne physique ou une personne morale, se référer au défaut d’obtention de chèques bancaires, de mandataires et de lettres de change, il est possible de demander une protestation visura :

Visura protester personne physique proche

Vous aurez besoin de :

Il visite la protestation de l’entité juridique proche

<p

Vous aurez besoin de :

  • Code fiscal des sociétés (sas, snc, srl, spa..) ou personne morale

La vision de la protestation joue dans la société moderne un rôle fondamental. En fait, il s’agit d’un document extrêmement important pour évaluer la fiabilité économique ou le risque d’insolvabilité d’un nouveau client, d’un nouveau partenaire, d’un collaborateur ou d’un employé.

Protestations contre le coronavirus et suspension des épidémies

La suspension de la manifestation a été organisée en raison de l’urgence épidémiologique causée par le coronavirus dans notre pays.

La loi 178/2020 intervient une fois de plus sur la suspension des délais pour les titres de crédit. La mesure de suspension qui a été déterminée lors du premier verrouillage dur est renouvelée.

Du 9 mars 2020 au 31 août 2020, les manifestations ont été suspendues, de la même manière qu’elles sont actuellement réglées jusqu’à la fin du 31 janvier 2021.

Comment les chambres de commerce ont-elles réagi à la suspension des protestations passées et présentes ?

Les Chambres de commerce ont immédiatement pris des mesures pour supprimer les titres protestés entre le 9 mars 2020 et le 31 août 2021 du « Registre informatique des protestations ».

En vertu de la loi 178/2020, les valeurs mobilières qui ont protesté entre le 1er septembre 2020 et le 31 janvier 2021 ont également été supprimées du registre informatique des manifestations.

Source : Chambres de commerce d’Italie

Sommaire

Dans la même catégorie

Go up