Delhi HC entendra le plaidoyer de Juhi Chawla contre la mise en place de réseaux sans fil 5G dans le pays le 25 janvier

la Haute Cour de Delhi a annoncé jeudi qu'elle entendrait le plaidoyer de l'acteur-écologiste Juhi Chawla contestant l'ordonnance unique qui avait rejeté une action en justice intentée contre la mise en place de réseaux sans fil 5G dans le pays le 25 janvier 2022 .

Jeudi, la magistrature de division du juge Vipin Sanghi et du juge Jasmeet Singh a ajourné l'affaire au 25 janvier 2022 et a déclaré qu'il n'y avait pas d'urgence en la matière.

"Aujourd'hui, notre conseil d'administration est très chargé, l'audition de l'affaire prendra du temps", a déclaré le juge Sanghi.

Par la suite, l'avocat principal et chef du Congrès Salman Khurshid a comparu au nom du plaignant dans l'affaire a demandé au tribunal de garder l'affaire après les vacances.

Dans son appel, Juhi Chawla a déclaré que l'ordonnance unique rejetant l'action est mauvaise en droit, car une action ne peut être rejetée qu'une fois qu'elle a été autorisée à être enregistrée comme action par la Cour.

L'acteur a en outre déclaré que le tribunal unique lui avait imposé des frais même après que la plainte n'avait pas été autorisée par lui à s'engager dans une « procédure », et qu'il avait agi sans compétence, contrairement à la loi.

Elle a également contesté la conclusion du juge unique selon laquelle la requête n'avait été préférée que pour obtenir de la publicité, dont le motif a été déduit par le savant juge unique du simple fait que la plaignante avait diffusé le lien de vidéoconférence de la Haute Cour sur ses comptes de médias sociaux qui avaient entraîné la perturbation répétée des procédures judiciaires tenues le 4 juin 2021.

Le juge unique JR Midha avait rejeté la plainte déposée par l'actrice-écologiste Juhi Chawla contre la mise en place de réseaux sans fil 5G dans le pays.

Le banc du juge JR Midha, lors de l'adoption du jugement, avait déclaré que les plaignants (Juhi Chawla et les deux autres pétitionnaires) avaient abusé de la procédure judiciaire et imposé des frais de Rs 20 lakh aux plaignants.

Dans son ordonnance, le tribunal a déclaré: "Il semble que la poursuite était pour publicité. Le demandeur Juhi Chawla a fait circuler le lien de l'audience sur les réseaux sociaux qui a créé la perturbation à trois reprises. La police de Delhi doit identifier les personnes et prendre des mesures contre ceux qui ont créé la perturbation. "Selon la pétition, les plaignants ont demandé aux "défendeurs en rangée" de certifier que la technologie 5G est sans danger pour les humains et tous les types d'organismes vivants et de produire leurs études sur les rayonnements radiofréquence (RF) à l'appui.

Le porte-parole a ajouté que si ce n'est déjà fait, des recherches efficaces devraient également être menées sans la participation d'intérêts privés. ()

Sommaire

Dans la même catégorie

Go up