Don d'une propriété à un enfant : comment cela se produit-il ?

Le don d’une propriété à un enfant est un acte de plus en plus courant, du moins en Italie où la possession d’une maison est toujours considérée comme une sorte de sécurité et de garantie pour faire face aux périodes de crise et d’insécurité. Faire un don, une maison ou tout autre type de propriété, est un acte fondé sur les intentions positives qu’un individu, en l’occurrence le père, nourrit vers un autre sujet, en l’occurrence l’enfant.

Concrètement, le don est un acte de transfert, un magasin juridique gratuit qui se développe entre deux personnes où l’une d’entre elles prive de ses propres biens immobiliers en faveur d’une autre personne. La personne qui donne du bien, dans un état pratique, décide de s’appauvrir pour enrichir une autre personne.

Comment se passe le don d’une propriété à un enfant ? Comment puis-je transférer la propriété d’une propriété à l’enfant ?

Index.

Lorsque vous choisissez de faire don d’une propriété à un enfant ou que vous devez prêter attention aux différentes étapes nécessaires.

Premièrement, dans le cas de don d’une propriété à un enfant, il est important de souligner que le magasin n’est rien d’autre qu’une anticipation de l’héritage, car le donneur (le père) donne à l’héritier (le fils) un bien immobilier à un moment avant sa mort.

Un fait que l’on voit presque avec suspicion de la part du législateur, qui a en fait choisi d’introduire dans notre système divers instruments destinés à limiter l’efficacité du don d’une propriété entre un père et un enfant.

Comment transférer la propriété d’une propriété d’un père à l’autre ?

Un bien peut être donné par un père à un enfant en mode direct (donnez un bien dont vous possédez déjà) et en mode indirect (donnez un bien que vous ne possédez pas mais que vous n’avez pas l’intention d’acheter).

Il y a une grande différence entre les deux solutions, notamment en ce qui concerne la bureaucratie nécessaire à la réalisation des deux magasins. Dans le cas d’un don direct, en fait, il existe deux actes notariés : un premier acte avec lequel vous achetez le bien et un deuxième acte avec lequel vous choisissez plutôt de faire don de la propriété.

Au lieu de cela, le cas dans lequel vous souhaitez faire don indirectement de la propriété sera différent. Dans ce cas, en fait, la propriété sera achetée par le père, mais je serai immédiatement enregistré auprès du fils. Le don indirect est donc caractérisé par la présence d’un seul acte notarié, celui classique de l’achat et de la vente. Le don indirect est donc une boutique de dons imparfaite, car techniquement il n’y a pas de don explicite.

Comment transférer la propriété d’une propriété d’un père à l’autre avec un acte de don direct ?

En cas de don direct, il est nécessaire de réaliser toutes les pratiques en contactant un témoins.

N.B. Si l’enfant qui recevra le bien est encore mineur, il faut d’abord soumettre une demande au juge tuteur auprès duquel l’autorisation est demandée : (la demande nécessite généralement un délai de deux ou trois mois pour obtenir une réponse, mais normalement c’est le même notaire qui s’occupe de la propriété. pour vous).

Mais revenons à la bombe, sur le sujet. Ceux qui veulent faire don d’une propriété à un enfant devront prêter attention aux différents aspects fiscaux qui caractérisent le magasin en question. Si l’objet de la boutique de dons a été acheté par le biais d’une prime fiscale, le donateur doit attendre au moins cinq ans avant de procéder au don (sinon, Agenzia Delle Revenue voudra récupérer en possession des parts d’impôts non payées et économisées au moment de l’achat).

Combien coûte un acte de don aux enfants du notaire public ?

Soldoni en main, le don d’une maison à un enfant implique le paiement d’une taxe spécifique sur les dons, mais seulement si la valeur de la propriété dépasse un million d’euros.

La taxe est caractérisée par l’obligation de payer une taxe de 4% appliquée sur des valeurs cadastrales supérieures à un million d’euros (pour simplifier le concept : si une maison a une valeur de 990 000 euros, ce n’est pas vous n’aurez à payer aucun pourcentage, mais si la valeur cadastrale de la maison est de 1 million et 100 000 euros). euros vous devrez payer une taxe calculée sur 4% de 100 000 euros, 4000 euros).

Le don d’un droit immobilier ou immobilier est également dû :

  • l’impôt hypothécaire, à hauteur de 2 % de la valeur de la propriété
  • , l’impôt cadastral, à hauteur de 1 % de la valeur du bien

Pour les dons de « première maison », les mêmes facilités que celles accordées pour les successions s’appliquent : dans ce cas, le bénéficiaire paiera les impôts hypothécaires et cadastraux à un montant fixe de 200 euros chacun.

Demander une hypothèque immobilière

Visage L’immeuble de visure hypothécaire est une inspection dans la base de données Sister de l’Agence du revenu qui met en évidence toutes les formalités ou actes notariaux (achat et vente, don, succession, hypothèque, forclusion) transcrits dans le Conservatoire RR.II. Il s’agit d’une unité immobilière, d’un terrain ou d’un immeuble. La mesure est extraite en temps réel avec livraison en quelques secondes par e-mail.

Clôture d’hypothèque immobilière

Vous aurez besoin de :

>

  • Feuille
  • de particules ou carte

    subordonnée Demandez-la

    Combien d’années doivent-ils vendre une maison donnée ?

    La vente d’une propriété donnée est évidemment possible, à condition que vous respectiez quelques brèves suggestions. Pour éviter toute spéculation, la Loi a imposé que l’enfant qui reçoit une maison en cadeau (en utilisant le premier bonus de maison) ne peut pas vendre la même chose avant que cinq ans ne se soient écoulés de l’acte notarié.

    Au lieu de cela, le cas est différent pour les biens immobiliers achetés sans avoir accès aux allégements fiscaux prévus par les différents bonus. Dans ce cas, pour les biens immobiliers achetés sans bonus, l’enfant pourra vendre la maison à tout moment sans crainte de problèmes fiscaux.

    Comment nommer la maison aux enfants de l’âge ?

    Pour nommer le foyer de l’enfant, il est nécessaire de mettre en place les actes typiques d’un don indirect. Dans le cas d’un don indirect, c’est en fait le parent de payer directement la maison (ou de créditer au compte de l’enfant le montant nécessaire pour acheter la maison) alors que l’enfant sera simplement au nom de la maison.

    Comme nous l’avons déjà vu, si l’enfant est mineur, il est nécessaire de demander une autorisation au juge tuteur, mais si l’enfant est déjà majeur, il suffit que l’enfant donne son consentement et assiste devant un notaire public.

    Qui paie les dépenses liées à un acte de don ?

    Comme nous avons déjà eu l’occasion de le souligner dans un article précédent, les frais de notaire dans un magasin doivent être supportés par ceux qui bénéficient d’un réel avantage.

    Ainsi, en interprétant largement la règle de vente, même dans le cas d’un don, nous pouvons dire que même dans le cas d’un don d’une propriété, les frais notariaux doivent être payés par le sujet qui vient du magasin est enrichi et non par le sujet qui donne le bien.

    Sommaire

    Dans la même catégorie

    Go up