Du PDG : 25 août 2022

Avec un nouveau projet de loi sur les réformes locatives en cours d'examen par le Parlement de l'État, j'aimerais prendre un moment pour réfléchir au travail du nous en partenariat avec l'industrie pour plaider en faveur de lois plus justes et plus équitables que celles initialement proposées. Lorsqu'elles ont été annoncées pour la première fois en 2022, les lois proposées ont réduit les droits des propriétaires à un point qui aurait dissuadé les investissements immobiliers résidentiels dans le Queensland, entraîné un manque de parc locatif et sans doute augmenté les loyers pour les locataires.

Le nous a lancé une campagne de plaidoyer qui a abouti à l'envoi de plus de 8 000 lettres de membres concernés de notre industrie au premier ministre. Grâce à des consultations continues avec le gouvernement du Queensland, nous avons négocié des modifications aux lois proposées qui équilibrent plus équitablement les droits des propriétaires avec ceux des locataires.

Je reconnais que vous ne serez pas tous satisfaits de ces modifications proposées. Mais je pense que vous conviendrez que les nouvelles lois proposées sont beaucoup plus justes et équilibrées que ce qui était auparavant sur la table. Les propositions précédentes qui auraient aboli le droit d'un propriétaire de ne pas renouveler une location à la fin d'un terme convenu, supprimé les capacités de prise de décision des propriétaires sur les animaux de compagnie et donné aux locataires la possibilité d'apporter des modifications ont toutes été remplacées.

Le nous reconnaît que les lois sur la location dans le Queensland doivent être modernisées pour suivre le rythme de l'évolution de notre paysage locatif. Il est fondamentalement important que des protections législatives soient mises en œuvre pour garantir que les immeubles locatifs sont sûrs et sécurisés pour les locataires, mais le gouvernement doit reconnaître que la vaste offre de logements locatifs est fournie par des investisseurs et qu'un cadre réglementaire qui soutient les propriétaires leur donnera une certitude quant à leurs droits.

Dans des circonstances où 36 pour cent de notre communauté louent leurs maisons, le bon cadre est d'une importance cruciale pour offrir sécurité et certitude aux propriétaires et aux locataires.

Le comité parlementaire chargé d'examiner le projet de loi a recommandé son adoption. Nous vous tiendrons au courant de l'avancement du projet de loi dans le processus législatif.

De la revue

Dans d'autres nouvelles

Journal

Sommaire

Dans la même catégorie

Go up