Empilage d'appareils électroménagers dans la copropriété

Les modifications apportées à la législation cadastrale ont introduit quelques nouveautés pour empiler les appareils des nouvelles constructions. Quelles sont les conséquences de l’empilement des appareils électroménagers d’un immeuble ?

L’actualité de l’empilage des électroménagers dans la copropriété

Dans ce cas également, pour avoir une définition précise, nous devons nous référer au Code civil. L’article 817 stipule que : « Les choses concernent des choses destinées de manière permanente au service ou à l’ornement de quelque chose d’autre. La destination peut être faite par le propriétaire de la chose principale ou par ceux qui ont un droit réel sur la même chose. »

Il ne suffit pas qu’une chose soit liée à une autre pour qu’une contrainte de pertinence existe. Au lieu de cela, la coexistence de deux hypothèses sera nécessaire :

  • l’élément objectif, à savoir la relation entre le service ou l’ornement par rapport à l’essentiel ;
  • l’élément subjectif, représenté par le désir du propriétaire ou du propriétaire d’un autre droit réel d’attribuer la chose au service ou à l’ornement de la chose principale.

La relation pertinente échoue lorsque l’élément objectif ou subjectif n’existe plus. Il existe différents types d’appareils, ceux qui seront soumis à notre attention seront la pertinence de la propriété par rapport au bâtiment (par exemple, parking ou garage, cave, grenier, auvent, puits).

La législation qui a établi l’IMU, la taxe foncière municipale unique, précise que seules les unités immobilières classées dans les catégories suivantes peuvent être considérées dans les catégories cadastrales principales dans la mesure maximale d’une unité pertinente pour chacune des catégories cadastrales :

  • C/2, c’est-à-dire caves, greniers, greniers ;
  • C/6, tels que les écuries, les places de stationnement, les garages à but non lucratif ;
  • C/7, y compris les auvents fermés ou ouverts.

Pertinence et IMU

Un empilement approprié est également essentiel aux fins de l’IMU. Dans les années 1960 et 1970, après la construction d’un immeuble d’appartements, il est arrivé que l’acte d’achat et de vente incluait une place de parking ou une cave dans le plan Pilotis. Toutefois, sans attribuer d’identificateur cadastral. Actuellement, les municipalités, afin de recouvrer les impôts (IMU et TASI) sont obligées d’empiler ces correspondantes. Dans certains cas, lors de l’empilage, ils ont pu les identifier cadastralement, mais uniquement comme un bien non censible commun (BCNC). C’est un bien commun pour tous les condominiums et pour la compétence de l’administration des copropriétés. Lors de la première réunion de copropriété, ces appareils, une fois empilés comme BCNC, seront attribués aux propriétaires individuels du de l’IMU permet de bénéficier de la première exemption de logement pour une seule pertinence appartenant à chaque catégorie cadastrale C/2, C/6, C/7.
Cela est également valable en cas de pertinence empilée avec la maison.

Les nouvelles façons d’empiler les appareils C/2

Les changements apportés en 2016 à la législation cadastrale ont introduit quelques nouveautés dans l’empilage des appareils des bâtiments nouvellement construits. Ceux-ci concernent spécifiquement les appareils relevant de la catégorie C/2 et qui ont un accès indépendant par rapport au bâtiment principal. Par conséquent, ils concernent les caves et les greniers accessibles depuis la rue ou depuis les parties communes du bâtiment dont ils appartiennent avec la maison. Ceux-ci ne seront plus inclus dans le même plan cadastral de la maison. Vous devrez procéder à la création d’un autre subordonné, puis en empilant la pertinence dans C/2.

Cette nouveauté aura des conséquences purement économiques : le revenu cadastral total sera plus élevé et les dépenses augmenteront pour procéder à l’empilement des unités immobilières. La pertinence ne sera plus considérée comme un compartiment à accessoires de la maison, mais comme la pièce principale de votre subordonné spécifique.

Les électroménagers de la copropriété

Dans le cas des appareils électroménagers dans la copropriété nouvellement construite, l’entreprise responsable devra empiler un nombre considérable d’appartements avec grenier et/ou cave. Avec le nouvel empilement des appareils, les dépenses globales seront beaucoup plus élevées lors de l’empilage de la propriété. En effet, vous n’aurez plus l’empilement combiné d’hébergement et de cave/grenier, mais vous devrez construire de nombreux subordonnés autonomes. La soumission au cadastre de chaque unité immobilière de la catégorie C/2 a un coût fixe de 50,00 euros.

Pour en savoir plus, lisez aussi super condominium et localisation des parties communes.

Il est possible de demander l’empilage de nouveaux bâtiments DOCFA en ligne. La pratique Docfa est un programme informatique créé par l’Agence du territoire et mis à la disposition des professionnels (géomètres, ingénieurs, experts) pour la compilation des changements d’empilement et de plaintes liés aux unités immobilières urbaines interrogées ou à recenser dans les bureaux du cadastre. Le document qui inclut les données techniques et descriptives des unités immobilières déclarées ainsi qu’une série de représentations graphiques du bâtiment (plans cadastraux) à empiler ou à propos desquels il y a une variation.

Sommaire

Dans la même catégorie

Go up