Facturation électronique obligatoire par PA à partir du 31 mars

Une circulaire récente du ministère des Finances précise quelles sont les parties prenantes et les dates de début de la facturation électronique PA.

Dans seulement deux semaines, l’obligation de facturation électronique commencera pour les fournisseurs de l’administration publique, introduite avec le Finance 2008 et exécutée par l’envoi de factures provenant de contrats contractuels, de fourniture de biens ou de services. Avec la circulaire n° 1/2015, le ministère des Finances fournit des éclaircissements sur la portée subjective de la norme et les dates d’origine, divisées en fonction du type d’administration contractante.

Champ d’application subjectif de la facturation électronique pour l’AP

Même si les heures de démarrage ont été différentes, à partir du 31 mars, toutes les administrations publiques devront demander des factures électroniques aux fournisseurs, qu’il s’agisse d’entreprises ou de professionnels. Ce dernier devra donc gérer le cycle de facturation exclusivement par voie électronique.

Lisez aussi -> Professional Pos : Voici les pénalités, les amendes et les remises fiscales

Les sujets obligés de recevoir uniquement des factures électroniques ont été classés en trois classes :

  • « toutes les administrations publiques, y compris les instituts et les écoles de tous les niveaux et établissements d’enseignement, les entreprises et les administrations de l’État disposant d’un ordre autonome, les régions, les provinces, les municipalités, les communautés à cheval et leurs consortiums et associations, universités, instituts autonomes, maisons populaires, chambres de commerce, industrie, artisanat et agriculture et leurs associations, tous les organismes publics non économiques nationaux, régionaux et locaux, les administrations, les entreprises et les organismes du Service national de santé, l’Agence pour la représentation négociante de les administrations publiques (ARAN), les agences visées dans le décret législatif n° 300 du 30 juillet 1999, et jusqu’à la révision organique de la discipline sectorielle, le CONI » (article 1, paragraphe 2, décret législatif 165/2001)
  • les sujets indiqués à des fins statistiques dans la liste publiée chaque année au Journal officiel par Istat et les autorités indépendantes (article 1, paragraphe 2, loi 196/2009)
  • administrations autonomes (article premier, paragraphe 209, loi 244/2007).

En ce qui concerne les dates de début de l’obligation de facturation électronique, toutes les administrations précédemment exemptées seront impliquées à partir du 31 mars.

Système d’échange Sdi

Nous vous rappelons que la facture électronique doit être transmise via le système d’échange Sdi. Il s’agit d’un document informatique au format XML structuré, signé avec une signature électronique qualifiée ou aux informations obligatoires pour l’émission de la facture et des informations fiscales, les bureaux et les fournisseurs peuvent identifier les données fonctionnelles pour une gestion intégrée du cycle de facturation actif et passif.

Lire aussi -> Facturation électronique PA : toutes les actualités

Sommaire

Dans la même catégorie

Go up