Faillites commerciales : plus de 11 000 entreprises sont fermées

.

Selon une enquête, 14 % des entreprises francennes ont fermé leurs portes entre juillet et septembre par rapport au même trimestre 2013.

Jusqu’en septembre 2014, 11 000 entreprises francennes ont échoué avec une augmentation annuelle de 12 %. Il s’agit de petites et moyennes entreprises dont les fermetures ont augmenté de 14 % au cours du trimestre de juillet-septembre par rapport à la même période en 2013.

Part historique des échecs commerciaux

C’est la première fois depuis le début de la série historique que déjà en septembre est dépassé 10 000. Un fait très négatif qui, sans renversement de la tendance, devrait se poursuivre au cours des prochains trimestres.

Il s’agit principalement de sociétés de capitaux opérant dans le secteur des services qui ont enregistré une augmentation de 16,2% des faillites pour 5 700 procédures de faillite engagées. 9 % des faillites concernent des entreprises de 10 à 250 employés. En Italie, les petites et moyennes entreprises ayant soutenu un chiffre d’affaires compris entre 2 et 50 millions d’euros ont échoué entre 2008 et 2014. Il s’agit d’environ 31 entreprises qui ont cessé leurs activités, envisageant des liquidations volontaires et des procédures d’insolvabilité.

Le phénomène n’est pas concentré dans une seule zone de la péninsule : il s’agit d’un phénomène aussi répandu au nord qu’au sud, en particulier la Campanie, les Marches et les Pouilles où ils ont fermé leurs portes un quart des entreprises. La seule exception concerne le nord-est, où l’augmentation des faillites commerciales n’est que de 4,4 %.

Lisez aussi -> Marché immobilier +3,6% : reprise du troisième trimestre 2014

Sommaire

Dans la même catégorie

Go up