Gestionnaire de condos et chèque sans stock

Que signifie émettre un chèque sans stock et quelles sont les conséquences pour l’administrateur du condo ?

Chaque titulaire de compte bancaire peut demander qu’un carnet de chèque soit disponible : il s’agit d’un autre moyen de paiement qui vous permet d’avoir les sommes sur le même compte. Le chèque n’est rien de plus qu’un ordre de paiement d’un bénéficiaire par la banque au nom de la personne qui émet le chèque. Mais comment réglementez-vous le chèque émis sans provision et sans autorisation ?

Vérifier la discipline sans autorisation ni autorisation

Dans le cas de contrôles sans autorisation, la délivrance du chèque lui-même n’est pas possible car il n’existe aucun lien entre le tracteur et la sécurité. Si, par contre, après défaut, il y a eu interdiction de délivrer des chèques, le chèque émis sera configurable comme un chèque sans provision.

Comment réglementez-vous le chèque sans stock ? La période de soumission au reçu prévue par la loi est la suivante :

  • 8 jours à compter de la date d’émission déclarée sur la garantie si elle est payable dans la même municipalité où le chèque est émis
  • 15 jours s’il est payable dans une autre municipalité.

Pendant cette période, la personne qui émet le chèque doit s’assurer que le compte bancaire dispose du montant nécessaire pour exécuter l’ordre de paiement. Si ce n’est pas le cas, le titulaire du compte pourrait payer une pénalité allant de 516€ à 6 179€. Toutefois, la loi n° 386/90 vous permet de guérir votre position : à l’article 8 précise que « les sanctions administratives ne s’appliquent pas si le tracteur, dans les soixante jours suivant la date d’expiration de la date limite pour soumettre le titre, effectue le paiement du chèque, des intérêts, de la pénalité et de toute dépense pour la manifestation ou pour la constatation équivalente. »

Vérifiez les pénalités sans stock

Sans préjudice de l’éventuelle montée des protestations, même si elle est liée à la première présentation du titre, l’établissement de crédit doit informer le tracteur de la possibilité d’éviter les sanctions administratives.

Le paiement des sommes doit être :

  • entre les mains du porteur de titres ou de l’établissement tirant au tirage au moyen d’un dépôt lié au porteur du titre ;
  • avec l’agent public qui a soulevé la protestation ou réalisé la conclusion équivalente).

La

preuve du paiement doit être fournie par le tracteur à l’établissement du tiroir ou, en cas de hausse de la contestation ou de délivrance de la conclusion équivalente, à l’agent public responsable de la présentation du rapport par le reçu du porteur avec une signature authentifiée ou, dans le cas où et la banque prouvant le paiement du montant dû.

Le

non-respect de ces dispositions implique l’imposition des sanctions administratives susmentionnées ainsi que l’interdiction pour l’administrateur du condominium d’émettre des contrôles pour une période de six mois à compter de la date d’enregistrement du nom dans les archives appropriées. tenu à la Banque d’Italie (voir articles 9 et 10 bis l. n° 386/90).

Documents utiles : lire les protestations et les préjugés en ligne

Par conséquent, avant d’accepter un chèque, il est important d’acquérir des informations sur un nouveau client, un nouveau partenaire commercial ou un nouveau fournisseur et sur sa solvabilité. De quelle façon ? Il est possible de demander une révision des protestations et des blessures en ligne.

Le document obtenu permet de vérifier si, aux dépens d’une personne physique ou d’une entreprise (société individuelle, société de personnes ou sociétés de capitaux), les protestations sont transcrites à la Chambre de commerce ou préjudiciables à la fois au Tribunal de première instance et au conservatoire RR.II Italie. Le service prévoit l’évasion du détail des protestations de la Chambre de commerce et le signalement de tout préjudice préjudiciable de la Cour et/ou du Conservatoire.

Les

protestations et les préjugés sont utiles non seulement dans l’acquisition d’informations sur les clients et les partenaires commerciaux, mais également dans l’évaluation d’un locataire d’un bail commercial.

Lisez aussi -> Baux non payés : le décret d’injonction non opposé

Sommaire

Dans la même catégorie

Go up