Harold Varner III draine un putt d'aigle de 90 pieds pour gagner en Arabie saoudite

Harold Varner III a choisi le bon moment pour réussir le plus gros putt de sa vie.

Derrière son compatriote américain Bubba Watson d'un coup et mettant juste avant le 18e green au par-5, Varner avait besoin de deux putts pour forcer les séries éliminatoires, mais a plutôt drainé un aigle de 90 pieds pour la victoire au Saudi International. Il a levé le poing et a sauté dans les bras de son cadet, Chris Rice, pour célébrer.

"Dans le pire des cas, nous irons en séries éliminatoires et je l'y amènerais", a déclaré Varner lors de la conférence de presse de son vainqueur. "Et puis c'est entré et les émotions sont sorties. J'aime ça. Quand je joue avec mes garçons, c'est l'émotion que je veux voir. C'est pourquoi vous jouez. La compétition, c'est la meilleure chose au monde.

Varner, 31 ans, a clôturé en 1-moins de 69 ans lors de son dernier tour au Royal Greens Golf and Country Club de King Abdullah Economic City, en Arabie saoudite, pour devancer Watson, qui avait précédemment terminé son tour avec une combinaison birdie-eagle qui l'a mis dans le mener.

Watson a traîné Varner de six coups entrant dimanche, mais a pris la tête du club avec un putt d'aigle de 15 pieds à 18. Lorsque le putt de Varner a chuté, il a couru vers Varner, son partenaire depuis 2018 au QBE Shootout, et l'a étreint.

"Je ne lui en veux pas de m'avoir battu", a déclaré Watson, qui a tiré 64 buts dimanche. « C'est un ami très cher et je l'applaudis. J'adore voir ça. Je l'encourage.

« Nous avons partagé beaucoup de temps ensemble. Il a toujours été dans mon coin », a déclaré Varner, père de son premier enfant, Liam, en octobre. "Mais si je pouvais battre quelqu'un que j'admire, n'est-ce pas cool ? Et la façon dont c'est arrivé, déteste ça pour lui, mais il a beaucoup gagné.

La victoire de Varner sur le circuit asiatique était son deuxième titre international et le premier depuis l'Open d'Australie 2016. Il est toujours à la recherche de son premier titre sur le PGA Tour. Varner devrait se hisser dans le top 50 du classement mondial officiel de golf pour la première fois depuis qu'il est devenu professionnel en 2012. Les 50 meilleurs au monde au 28 mars gagnent des invitations au Masters, un tournoi auquel Varner veut désespérément jouer.

"Je n'ai jamais douté de moi", a déclaré Varner, qui a terminé avec un total de 72 trous de 13 sous 267. "Je n'ai jamais remis en question mes capacités."

Sommaire

Dans la même catégorie

Go up