La fibromyalgie n'est pas un genre cinématographique

La

Le ministère de la Santé de La Ribera présentera le 13 juin à Valence le documentaire « Consulta 32 » ; dans lequel plusieurs patients atteints d’Alzira décrivent à quoi ressemble la fibromyalgie, comment ils la combattent et comment leur vie a changé.

Bien que la fibromyalgie ait récemment été abordée par le septième art dans des films tels que « Sonate pour violoncelle » de la réalisatrice Anna Bofarull, la douleur que cette pathologie génère pour les citoyens qui en souffrent n’est pas de la science-fiction. Encore une fois, le cinéma, mais cette fois sous forme documentaire, raconte l’histoire d’une maladie chronique sans cause connue, pleine de controverses et de diagnostics qui sont retardés et qui affectent gravement la qualité de vie, principalement des femmes. Cela se reflète dans les statistiques, puisque parmi les patients touchés, plus de 90% sont des femmes âgées de 45 à 60 ans.

Le documentaire « Consultation 32 » (Salle de consultation 32), qui sera présenté le 13 juin à l’Athénée Mercantile de Valence lors d’une projection privée pour les protagonistes, les patients, les proches de patients et les professionnels de santé impliqués dans la lutte contre la maladie, débutera son entrée sur le circuit des festivals à partir de l’été, lançant sa stratégie de distribution internationale.

Voir 32/Consulting Room 32 (Teaser 6 min avec sous-titres anglais) de Ruth Somalo sur Vimeo.

Le documentaire met en vedette les témoignages de différents patients du ministère de la Santé de La Ribera (Alzira) qui racontent leur expérience. La fibromyalgie est une maladie invisible qui est souvent confondue avec d’autres affections, telles que l’arthrose, l’arthrite ou les rhumatismes. Ce n’est pas une maladie héréditaire et on ne sait pas ce qui en est la cause, bien qu’elle soit directement liée au niveau de stress, au manque d’exercice physique et à une mauvaise alimentation. « L’un de ses principaux problèmes », comme l’explique le directeur médical de l’hôpital universitaire de La Ribera et coordinateur de l’unité Fibromyalgie et fatigue chronique, le Dr Vicente Palop, « réside dans le diagnostic et dans son approche biopsychosociale avec une approche plus empathique, humaine et médecine narrative ».

Tous les hôpitaux régionaux ne peuvent pas se vanter d’avoir une unité de fibromyalgie et de fatigue chronique, explique le Dr Vicente Palop, ajoutant que La Ribera se distingue des autres centres en raison de la perspective globale et de la coordination entre les différents professionnels de la santé pour soigner les patients atteints de fibromyalgie : « Nous comprenons qu’il n’est pas nécessaire de traiter partiellement la maladie car les patients sont parfois soumis à des tests multiples et inutiles, et les médicaments aggravent souvent la situation clinique du patient. »

Le documentaire s’intitule « Consultation 32 », en référence à La à La Ribera et rassemble les récits de plusieurs femmes touchées. « Ils décrivent le pèlerinage médical auquel ils ont été soumis jusqu’à ce qu’un diagnostic et un traitement corrects soient faits à l’hôpital de La Ribera », explique-t-elle. L’unité fonctionnelle pour le syndrome de fibromyalgie et la fatigue chronique du ministère de la Santé de La Ribera dessert, chaque année, une moyenne de 800 patients de toute la communauté valencienne et est devenue une référence pour les autres services de santé dans la formation des professionnels de la santé.

Bien que la fibromyalgie ne compromette pas la vie, ni ne produise de difformités ou de séquelles, la douleur chronique subie par les patients « crée un état de dépression et d’anxiété réactive qui affecte leurs sphères biologique, psychologique et sociale. En fait, la douleur des personnes atteintes de fibromyalgie est plus supportable si elles se sentent accompagnées, comprises et soutenues par leur famille et leurs collègues de travail. » À cet égard, explique le Dr Palop, « le documentaire nous aidera à comprendre comment la maladie a influencé le développement de l’identité actuelle des femmes qui y apparaissent. Cette production ne laissera personne indifférent. »

Il s’agit d’un documentaire aux personnages féminins forts qui combine la tradition du cinéma direct avec le documentaire de création, réalisé par la cinéaste Ruth Somalo, spécialiste du film documentaire et dont les créations ont été primées dans divers festivals internationaux du film.

La réalisation de la « Consultation 32 » a été rendue possible grâce à un accord de collaboration entre l’hôpital universitaire de La Ribera et la zone des sciences humaines et sociales du Centre supérieur de recherche scientifique (CSIC), dirigé par le professeur Javier Moscoso. Cette initiative s’inscrit dans le cadre d’un projet de recherche, financé par Horizon 2022 et cofinancé par la société de production nord-américaine Horns and Tails Productions.

Pour plus d’informations, cliquez sur le lien vers le site du documentaire :

https://www.consulta32.com

Sommaire

Dans la même catégorie

Go up