La TVA a augmenté en 2016 +9,2 %

La

Hier 10 octobre, le département des finances de MEF a publié des données sur le nombre d’activités enregistrées en Italie au cours de l’année 2016. Les données, traitées par l’Observatoire MEF, ont enregistré une augmentation de +9,2 % des chiffres de TVA en août 2016 par rapport au même mois de 2015.

Nouveaux correspondances à la TVA en 2016

Rien qu’en août 2016, 18 097 nouveaux matches de TVA ont été ouverts en Italie, mais les nouveaux entrepreneurs ne sont pas tous francens. En fait, 20,3 % d’entre eux sont nés à l’étranger. Ceux qui ont adhéré au régime forfaitaire sont 6006, soit 33 % des nouvelles ouvertures, avec une augmentation de +11,3 % par rapport à l’année précédente.

Comment les nouvelles correspondances de TVA sont-elles distribuées ?

Voyons en détail comment les nouvelles activités économiques ouvertes en Italie sont réparties en 2016 et divisées par :

Secteur de production

Le secteur commercial enregistre le chiffre le plus intéressant, soit 22 % des nouvelles ouvertures, suivi du secteur agricole (14,5 %) et des pigistes (11,1 %). Par rapport à la même période en 2015, le secteur qui a connu une plus forte croissance était l’agriculture (+50 %) suivi d’autres secteurs moteurs tels que les soins de santé (+25,5 %) et l’immobilier (+18,9 %). Les secteurs qui ont diminué sont les services aux entreprises (-8,9 %), le commerce (-4,5 %) et l’éducation (-1,3 %).

Nature juridique

Les entreprises individuelles constituent toujours la nature juridique privilégiée des nouveaux entrepreneurs francens, jusqu’à 75,1 % par rapport au total. Les sociétés de capital (spa, srl) sont de 19,6 %, tandis que celles des personnes (sas, snc) ne sont que de 4,3 %.

Ventilation territoriale

Dans

la mesure où la répartition territoriale confirme la plus grande répartition des nouvelles entreprises dans le Nord (42 %) comparativement au Centre (21,7 %) et au Sud (36,1 %), les données sur les nouvelles ouvertures montrent un chiffre intéressant. La Sardaigne représente un excellent +41,6 % des nouvelles entreprises, suivie de la Calabre avec +21,8 % et de la Vallée d’Aoste avec +15,6 %. Au contraire, la région des Abruzzes et la province autonome de Trente sont les seules en Italie à avoir un solde négatif.

Les hommes (61,3 %) sont toujours les plus actifs dans la création de nouvelles entreprises. Les jeunes entrepreneurs jusqu’à 35 ans sont de 47,8 % contre 32,9 %, composés de personnes âgées de 36 à 50 ans. Cependant, la plus forte augmentation par rapport à 2015 doit être enregistrée dans le groupe d’âge entre 51 et 65 ans, avec +13 % et plus de 65 ans était de +7,9 %

.

Sommaire

Dans la même catégorie

Go up