Lanévralgie du trijumeau ; la pire douleur dans le monde

La

Il existe de nombreux types de douleur différents. Comme vous le savez peut-être, chaque douleur est unique en intensité et en caractéristiques. Cependant, il y en a un considéré comme « la pire douleur au monde » : la névralgie du trijumeau.

Il y a 12 paires de nerfs dans la tête. À certains, ceux-ci peuvent commencer à fonctionner de la mauvaise façon.

C’ est ce qui provoque la névralgie du trijumeau. Il se sent comme un choc électrique traversant toute la zone du visage entre les pommettes et le menton.

Il est toujours bon de connaître le plus possible les conditions qui peuvent nous affecter, et nous voulons donc passer par 5 facteurs clés concernant la névralgie du trijumeau.

Qu’ est-ce que la névralgiedu trijumeau ?

Lanévralgie du trijumeau est un type de douleur chronique causée par un nerf spécial, et c’est ce nerf qui lui a donné son nom. Le bove dans le drame est le nerf le plus long de la tête.

La condition donne lieu à des contractions extrêmes qui peuvent durer entre deux secondes et une minute. Pendant ce temps, la personne est paralysée et ne peut ni mâcher ni parler en raison de l’intensité de la douleur.

Lorsque la condition se développe d’abord, les contractions disparaissent généralement assez rapidement. Au fil du temps, cependant, les contractions peuvent s’aggraver et durer plus longtemps.

Les nerfs ont trois ramifications couvrant la zone des yeux, le cuir chevelu et l’avant de la tête.

Cela explique pourquoi les personnes souffrant éprouvent des douleurs dans la mâchoire, la joue, les lèvres, les dents et même les gencives.

C’ est un vaisseau sanguin qui est Boven !

La racine du problème et toute la douleur qui l’accompagne n’est rien de plus qu’un vaisseau sanguin. Ce vaisseau sanguin pousse le nerf trijumeau ensemble de sorte qu’il quitte le cortex cérébral.

Pour que cela se produise, le boîtier protecteur autour du nerf est arraché, soit avec le temps, soit à cause d’une maladie qui endommage la myéline du nerf.

Cette dégradation du nerf l’amène à envoyer des signaux anormaux au cerveau.

Le résultat ? Un mal de tête très intense.

Symptômes à surveiller

Les épisodes peuvent survenir soudainement. Ils sont courts mais si intenses qu’ils se sentent comme un « choc électrique ». Une personne qui l’expérimente n’a aucune idée de ce qui s’est passé et ne fait pas attention à cela parce que cela arrive si vite.

L’ attaque commence lentement mais sûrement à venir plus souvent. Après un certain temps, vous avez juste besoin de toucher votre visage, mâcher, parler ou simplement vous brosser les dents pour qu’une attaque soit déclenchée.

La douleur dure n’importe où de quelques secondes à une minute complète.

Certains souffrent pendant plusieurs jours. Ils peuvent ensuite disparaître jusqu’au mois prochain. D’autres passent plusieurs mois d’affilée avec ces attaques.

La douleur passe par les joues, la mâchoire, trong>La douleur la plupart du temps n’affecte qu’un côté du visage. Les attaques deviennent généralement plus fréquentes et intenses avec le passage du temps.

Qui est le plus touché par la névralgie du trijumeau ?

Ce sont principalement les personnes de plus de 50 ans qui souffrent, mais cela peut même affecter les plus jeunes.

La condition est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes et est souvent héréditaire.

Quels tests seront faits sur moi ?

Un diagnostic est nécessaire pour que les médecins le distinguent des autres maladies (telles que les migraines). Le diagnostic est basé sur 3 facteurs clés :

  • Quel genre de douleur il s’agit : Si la douleur est de courte durée, vous pouvez être presque sûr que vous avez affaire à la névralgie du trijumeau.
  • Où est la douleur : C’est une étape de base pour savoir où se trouve la douleur sur le visage.
  • Ce qui déclenche la douleur. La névralgie du trijumeau est souvent déclenchée par une stimulation légère des joues, ainsi que par la mastication et la conversation.

Après avoir informé vos médecins de ces choses, un spécialiste sera en mesure d’effectuer les tests suivants :

  • Un test neurologique
  • Une IRM (IRM)

Comment la névralgie du trijumeau est traitée

Traitements pharmacologiques

Votre médecin sera toujours celui qui vous montrera quels sont les traitements les plus efficaces. Dans ce cas, les anti-inflammatoires ou analgésiques ordinaires ne fonctionneront pas.

  • Il est nécessaire d’antispasmodiques pour bloquer la partie du système nerveux qui provoque des problèmes.
  • Les

  • antidépresseurs tricycliques peuvent également être efficaces si la douleur est constante.

CHIRURGIE

Si les médicaments ci-dessus ne fonctionnent pas, les médecins peuvent essayer la chirurgie.

Il peut s’agir de procédures simples à des interventions plus complexes, qui comprennent les techniques suivantes :

  • Rhizotomie : Il s’agit d’une procédure dans laquelle certaines fibres nerveuses sont détruites pour bloquer les signaux de douleur anormaux.
  • Compression de ballon : Il s’agit d’une technique simple et rapide. Le médecin insère une canule qui apporte avec elle un petit ballon, qui comprime ensuite le nerf trijumeau pour réduire la surstimulation et la douleur.
  • Injection de glycérol : C’est une autre technique pour isoler le nerf, afin de contrer les « chocs électriques » douloureux.

Si aucune des techniques ci-dessus ne fonctionne, on fait quelque chose appelé décompression microvasculaire. C’ est une intervention plus sensible, mais c’est la douleur ne revient pas.

Donc, même si c’est la « pire douleur du monde », vous n’avez pas à souffrir éternellement. Il y a une solution.

Lachose la plus importante est que vous ayez de la patience. Suivez les conseils de votre médecin et essayez différentes options jusqu’à ce que vous trouviez la façon qui vous donne une bonne qualité de vie.

Photos : wikihow.com

5 remèdes naturels pour les migraines qui soulage la douleur

Les migraines sont un mal de tête intense et pulsatoire, mais heureusement, il existe des remèdes naturels pour les migraines qui peuvent apporter un soulagement. On en liste ici ! . »

Sommaire

Dans la même catégorie

Go up