L'auditeur en copropriété. Nous en parlons aujourd'hui à Milan

Rendez-vous aujourd’hui à Milan pour la conférence « L’état de l’art d’une profession. L’auditeur en copropriété. » Organisé par Revcond et Primarete sous le patronage des Confassociations, de la Municipalité de Milan et de la Région Lombardie. Nous parlerons d’un nouveau professionnalisme qui nécessite de la formation et des mises à jour continues.

Auditeur Condomini

La Revcond Association rejoint Confassociations, la principale confédération des associations professionnelles présentes en Italie. Les organisateurs de la conférence sont en collaboration avec le Primary Training Body. L’auditeur en copropriété est une figure professionnelle introduite par la réforme de la copropriété avec la loi n° 220 de 2012. La profession peut être exercée par un gestionnaire de condo ou un conseiller, un conseiller fiscal ou juridique. La tâche principale est de vérifier et de certifier la comptabilité de l’immeuble

.

Quelles sont les tâches de l’auditeur en copropriété ?

La loi n° 220 du 11 décembre 2012, entrée en vigueur le 17 juin 2013, complète et précise ses tâches, en référence à la dictée du Code civil, art. 1117 et suivants. En particulier, l’article 1130 bis du C.C., introduit par la loi 220, régit spécifiquement les activités d’audit dans la copropriété. Les tâches de l’auditeur en copropriété sont les suivantes :

  • analyser et vérifier les éléments de revenu et de sortie du bilan (estimation et solde final)
  • analyser et vérifier le bilan de la copropriété
  • analyser et vérifier les fonds et réserves disponibles
  • préparer le registre comptable, le résumé financier et la note supplémentaire

La nomination du vérificateur de la copropriété est attribuée à la réunion de la copropriété. La majorité est la même que pour la nomination du directeur de la copropriété. La durée de la mission est facultative et peut être effectuée avec un délai précis, indiqué par la réunion. La rémunération relative est divisée entre les condominiums en proportion des millièmes parts de propriété.

Il

convient de préciser que la nomination du vérificateur n’est pas obligatoire mais facultative, donc laissée à la discrétion de l’assemblée des actionnaires. Aucune compétence et formation spécifiques pour l’auditeur n’ont été identifiées par le législateur. L’objectif de la conférence d’aujourd’hui est précisément de définir précisément ses exigences et ses domaines d’intervention.

Sommaire

Dans la même catégorie

Go up