Le carbone rend le smartphone léger

Ce smartphone est un coup de foudre pour moi. Le Carbon I Mark II combine des fonctionnalités que j’ai appréciées de mes anciens smartphones, mais maintenant je n’en trouve plus :

Une startup berlinoise a développé ce rêve mobile à partir de carbone et l’a annoncé fin février. Les appareils sont fabriqués en Asie. Ils devraient être livrés au cours de l’été 2022.

Pesant 125 grammes, le Carbon I Mark II est beaucoup plus léger que les autres smartphones et tient donc bien dans la main (Image : Carbon Mobile)

C’est beaucoup de temps pendant lequel l’amour spontané peut se refroidir à nouveau. Il existe également deux caractéristiques qui ne peuvent pas rivaliser avec les exigences élevées du boîtier en carbone : la technologie de milieu de gamme et le prix.

Caractéristiques du carbone et de la radio

Le carbone n’est pas seulement léger, mais aussi très stable. Mais malheureusement, le matériau protège également les rayons des téléphones portables. C’est pourquoi le carbone n’a pas été le premier choix d’Apple, Samsung, Huawei et Co.

La surface en carbone n’est pas continue. Le Carbon I Mark II est doté de deux capuchons en haut et en bas qui permettent de mieux passer les faisceaux radio (Image : Carbon Mobile)

Carbon Mobile tisse désormais les fibres de carbone avec des composites sans fil, qui représentent alors une part de 5 %. Le nouveau matériau s’appelle HyrecM (Hybrid Radio Enable Composite Material). En haut et en bas de l’appareil se trouvent des bandes en plastique renforcé de fibre de verre qui permettent à la radio de passer particulièrement bien. Les antennes se trouvent en dessous.

Une telle commande peut fonctionner. Dans le pire des cas, cependant, la main couvre les ouvertures de l’antenne de manière à ce que la connexion en souffre. Cela s’est produit de nombreuses fois par le passé. Je suis curieux de voir ce que les premiers essais du Carbon I Mark II donneront.

Pas de bloc en main

Le carbone a une sensation agréable. La plupart des smartphones haut de gamme sont en verre (avant et arrière). Ils m’échappent trop facilement de la main. Sur mon Sony Z5c, cela m’est arrivé au bout de deux mois. Je l’ai porté avec un tatouage d’araignée pendant trois ans.

Le format angulaire du Carbon I Mark II rappelle les précédents smartphones Sony (Image : Carbon Mobile)

J’ai donc fait disparaître mon beau Samsung Galaxy S10e dans une coque en silicone épaisse. Le design ne doit pas seulement être reconnaissable sur les photos de produits, mais également lorsque je tiens l’appareil dans ma main. Comme tous mes téléphones précédents, je pouvais simplement mettre le Carbon I Mark II dans ma poche.

L’appareil mesure 153,5 x 74 x 6,3 millimètres et ne pèse que 125 grammes, tandis que les smartphones les plus légers d’aujourd’hui pèsent plus de 145 grammes. Cela fait certainement une différence dans ma main, surtout quand je suis de mon côté.

processeur, malheureusement, seulement milieu de gamme

L’écran AMOLED de 6 pouces affiche 2 160 x 1080 pixels. Je le ferais personnellement Le Je ne suis pas si sûr du reste de la technologie.

J’aime ça : le Carbon I Mark II n’a pas un gros morceau d’appareil photo (Image : Carbon Mobile)

Le processeur Mediatek Helio P90 est un peu mince. Cependant, il est complété par 8 Go de mémoire et 128 Go de stockage de données, qui peuvent toujours être étendus via une carte mémoire. Android 10 n’a pas été modifié ou légèrement modifié. La double caméra à l’arrière résout à 16 mégapixels et la caméra selfie à 20 mégapixels.

Le Carbon I Mark II devrait coûter 799 euros, autant qu’un smartphone haut de gamme. Cependant, l’entreprise n’a pas voulu développer un smartphone meilleur qu’Apple, Samsung ou Huawei. Le téléphone carbone est destiné à plaire aux acheteurs qui apprécient ses détails : son poids réduit, son design angulaire et son bon toucher.

Conclusion : Plus de ces smartphones !

J’aime bien le Carbon I Mark II. Les matériaux et les propriétés qui en résultent sont haut de gamme. À ma grande déception, une partie de la technologie qui s’y trouve n’appartient qu’à la classe moyenne.

Grâce à la surface en carbone durable, je mettrais toujours le smartphone Carbon I Mark II directement dans ma poche, sans étui de protection (image : Carbon Mobile)

Le processeur a déjà deux ans et devrait durer trois ou quatre ans si vous l’achetez en été. Il finira par s’essouffler. Mon intérêt est là. Pourtant, je n’ai pas envie de l’acheter.

Cependant, le Carbon I MKII me montre qu’il est toujours possible de créer des smartphones qui ne ressemblent pas à des appareils minces et surdimensionnés avec un énorme dos de caméra qui vous glisse de la main à chaque occasion.

Presque aucun fabricant n’ose vraiment rien, ni les leaders du marché, ni les concurrents. Je voudrais un appareil comme celui-ci de Sony, Nokia ou Gigaset. Même si je me plains du prix ci-dessus, je paierais certainement une petite prime pour un bon design. Tout le monde le fait aussi sur l’iPhone.

Sommaire

Dans la même catégorie

Go up