Les golfeurs classés au premier rang en distance de conduite depuis 1980

Le PGA Tour conserve des statistiques de distance de conduite moyenne depuis 1980.

En 2003, la marque de 321,4 yards a été atteinte par Hank Kuehne et a été le porte-drapeau pendant près de deux décennies. Au cours de la saison 2019-2020, Bryson DeChambeau a battu la marque de 17 ans de Kuehne. Un an plus tard, DeChambeau a battu sa propre marque.

Remontez en 1997, où John Daly a été le premier à dépasser la distance moyenne de 300 mètres. Au total, Daly a mené le Tour en distance parcourue 11 fois.

Être un gros frappeur ne mène pas toujours à la victoire. Seuls sept des 20 golfeurs de cette liste ont remporté une épreuve du Tour la même année qu'il dirigeait l'attelage. Au cas où vous vous poseriez la question, ni Tiger Woods ni Phil Mickelson n'ont jamais mené le Tour en distance de conduite.

Il s'agit de la liste des pilotes les plus longs du Tour depuis 1980 jusqu'à la saison 2020-21.

Dan Pohl

Dan Pohl à l'Open de LA 1992 au Riviera Country Club de Pacific Palisades, en Californie. (Photo : Getty Images)

Dan Pohl – 1980, 1981

Le premier champion de longue distance officiellement reconnu, Dan Pohl a dirigé le PGA Tour en 1980 (274,3 yards) puis à nouveau en 1981 (280,1). Il n'a pas gagné sur le Tour l'une ou l'autre saison. En 1980, son meilleur résultat fut une deuxième place en solo au Bing Crosby National Pro-Am. Son meilleur résultat en 1981 a été une troisième place en solo au championnat PGA à l'Atlanta Athletic Club.

Bill Calfee

Bill Calfee frappe un pilote lors d'un événement du PGA Tour en 1983. (Photo : Presse associée)

Bill Calfee – 1982

Bill Calfee a mené le PGA Tour en conduite en 1982 (275,3). Calfee a participé à 26 événements cette saison, mais a obtenu un DQ de l'un d'entre eux et a raté la coupe dans 15 autres. Il est parti de février à mi-juillet sans faire un week-end. Le plus proche qu'il est venu de gagner était un T-7 à l'Open du Texas.

John McComish – 1983, '87

John McComish a mené le PGA Tour en conduite à deux reprises : 1983 (277,4) et 1987 (283,9). Il n'a joué que cinq saisons sur le Tour. Son meilleur résultat dans sa saison recrue de 1983 était un T-22 dans l'USF&G Classic. En 1987, son meilleur résultat était un T-9 dans le Deposit Guaranty Golf Classic.

Bill Glasson

Bill Glasson à l'Open de Phoenix 1994. (Photo : Gary Newkirk/Allsport)

Bill Glasson – 1984

Bill Glasson a mené le Tour au volant en 1984 (276,5). Glasson n'a fait que six coupes en 19 événements cette saison. Son meilleur résultat a été T-13 à l'Open Buick. Il n'a empoché que 17 845 $ cette saison.

Andy Bean

Andy Bean après avoir remporté le Kapalua International 1986 à Maui, Hawaï. (Photo : Mike Powell/Allsport)

Andy Bean – 1985

Andy Bean a mené le Tour en distance de conduite en 1985 (278,2). Bean a connu une très bonne saison, affichant huit top 10 et réalisant 23 des 27 coupes. Son meilleur résultat a été un T-3 au championnat PGA au Cherry Hills Country Club à Denver.

Davis Amour III

Davis Love III au L.SA. Ouvert au Riviera Country Club à Pacifica Palisades, en Californie. (Photo : Getty Images)

Davis Love III – 1986, 1994

Davis Love III a mené le Tour en distance de conduite à deux reprises : 1986 (285,7) et 1994 (283,8). Love a effectué 22 coupes en 1986 et a affiché un T-3 à l'Omnium canadien lors de sa première saison complète en tournée. En 1994, il a terminé deuxième en solo à l'Open d'Hawaï de United Airlines. Il n'a pas trouvé le cercle des vainqueurs l'une ou l'autre saison, il était le leader des longs trajets.

Steve Thomas – 1988

Steve Thomas a mené le Tour en distance de conduite en 1988 (284,6). Thomas a joué 29 événements mais a raté 20 coupes et n'a enregistré qu'un seul top 10, un T-8 dans le Deposit Guaranty Golf Classic. Il a gagné 22 669 $ en 1988.

Ed Humenik

Ed Humenik au championnat des joueurs 1992 au TPC à Sawgrass à Ponte Vedra, en Floride. (Photo : Gary Newkirk/Allsport)

Ed Humenik - 1989

Ed Humenik a mené le Tour en distance de conduite en 1989 (280,9). Lors de sa première saison complète sur le circuit, Humenik a disputé 30 événements mais a raté 19 coupes et n'a enregistré que trois top-25. Sa meilleure performance a été T-14 dans la Classique de golf Anheuser-Busch. Sa saison s'est terminée avec 11 coupes manquées consécutives.

Tom Purtzer

Tom Purtzer frappe un coup de départ lors de l'Open Nissan LA 1994 au Riviera Country Club de Pacific Palisades, en Californie. (Photo : Getty Images)

Tom Purtzer - 1990

Tom Purtzer a été le premier leader en distance de conduite sur le PGA Tour dans les années 1990 (279,6). Purtzer avait trois top-10 et 10 top-25 mais aucune victoire en 1990.

Jean Daly

John Daly regarde le ballon voler lors de l'Open Nissan 1992 au Riviera Country Club de Pacific Palisades, en Californie. (Photo : Stephen Dunn/Allsport)

John Daly – 1991, 1992, 1993, 1995, 1996, 1997, 1998, 1999, 2000, 2001, 2002

En 1991, John Daly a commencé son règne en tant que leader sur longue distance du Tour. En 1997, il est devenu le premier à franchir la barrière moyenne des 300 verges. Il l'a fait quatre fois de plus, y compris sa dernière saison en tant que meilleur pilote en 2002, lorsque sa moyenne de conduite sur toute la saison était de 306,8. Daly a été le premier à remporter une victoire sur le Tour au cours d'une de ses saisons au sommet de la catégorie des distances de conduite, et il l'a fait trois fois : le championnat PGA 1991, le BC Open 1992 et le British Open 1995.

Hank Kuehne

Hank Kuehne a joué au 10e trou lors du deuxième tour du Championnat des joueurs de 2004. (Photo : A. Messerschmidt/Getty Images)

Hank Kuehne – 2003, 2004

Hank Kuehne a remporté deux titres consécutifs en distance de conduite. Il a récolté en moyenne plus de 320 verges par pop en 2003 (321,4), le premier joueur de cette liste à franchir la barrière. Sa moyenne de la saison 2004 était de sept verges de moins (314,4) mais toujours près de deux verges complètes de plus que le joueur suivant le plus long. En 2003, son meilleur résultat était un T-2 au Shell Houston Open (bien qu'il ait remporté un événement non officiel, le Franklin Templeton Shootout). En 2004, il a raté 15 coupes dans les 30 événements auxquels il a participé. Son meilleur résultat a été une cinquième place en solo à l'Open Nissan.

Scott Hend

Scott Hend au Booz Allen Classic 2005 au Congressional à Bethesda, Maryland. (Photo : Hunter Martin/Getty Images)

Scott Hend – 2005

Scott Hend a occupé la première place pendant une saison en 2005. Sa moyenne de 318,9 verges était presque deux verges plus loin que la moyenne de Tiger Woods cette année-là. Hend a terminé T-6 à la Bank of America Colonial, mais a raté 19 coupes dans les 28 événements auxquels il a participé.

Bubba Watson

Bubba Watson prend le départ du 15e trou lors de la ronde finale du Mémorial 2007 à Muirfield Village à Dublin, Ohio. (Photo : Matthew Emmons/USA TODAY Sports)

Bubba Watson – 2006, 2007, 2008, 2012, 2014

Bubba Watson a connu la première de ses grandes années de conduite en 2006 et a dominé la liste des distances trois années de suite avant un écart de quatre ans. En 2006, Watson avait un T-3 dans la Chrysler Classic de Tucson, sa meilleure épreuve de la saison. En 2007, il a terminé T-2 au Shell Houston Open. En 2008, il avait un T-2 au Buick Open. En 2012, il remporte le premier de ses deux titres Masters. En 2014, il a remporté le Northern Trust en février et deux mois plus tard, il a remporté une autre veste verte. Watson est le seul golfeur à mener le Tour en distance de conduite et à remporter plus d'un événement au cours de la même saison.

Robert Garrigus

Robert Garrigus au Tour Championship 2012 au East Lake Golf Club à Atlanta. (Photo : Kevin Liles/USA TODAY Sports)

Robert Garrigus – 2009, 2010

Robert Garrigus a mené cette catégorie à deux reprises : 2009 (312,0) et 2010 (315,5). Garrigus n'a pas gagné en 2009, mais a terminé sa saison 2010 avec une victoire au Children's Miracle Network Classic en novembre.

JB Holmes

JB Holmes regarde son coup de départ au 17e trou lors de la troisième journée du championnat Accenture Match Play 2011 à Marana, Arizona. (Photo : Allan Henry/USA TODAY Sports)

JB Holmes – 2011, 2016

Cinq ans après avoir remporté son premier titre sur le PGA Tour, JB Holmes s'est retrouvé au sommet de la catégorie des distances de conduite en 2011 (318,4). Il récidive cinq ans plus tard en 2016 (314,5). En 2011, son meilleur résultat était T-5, qu'il a fait deux fois. En 2016, Holmes a terminé troisième en solo au British Open et T-4 au Masters.

Liste de Luc

Luke List au deuxième tour du Farmers Insurance Open 2013 à Torrey Pines à San Diego. (Photo : Christopher Hanewinckel/USA TODAY Sports)

Liste de Luc – 2013

Luke List a passé un an en tête de cette liste : 2013 (306.3). Cette année-là, il a effectué neuf des 24 coupes avec un meilleur résultat de la saison en T-16 au championnat Wells Fargo.

Dustin Johnson

Dustin Johnson au championnat WGC-Cadillac 2015 au Trump National Doral à Doral, en Floride. (Photo: USA TODAY Sports)

Dustin Johnson – 2015

Dustin Johnson a fait sa seule apparition au sommet de cette liste en 2015 avec une moyenne de 317,7 verges. Il a remporté le championnat WGC-Cadillac et a terminé deux fois T-2, notamment à l'US Open.

Rory McIlroy

Rory McIlroy chasse le 10e tee au cours du troisième tour de l'Open Championship à Carnoustie Golf Links à Carnoustie, en Écosse. (Photo: Steve Flynn-USA TODAY Sports)

Rory McIlroy – 2017, 2018

Rory McIlroy a passé des saisons consécutives au sommet de la catégorie des longs trajets en 2017 (317,2) et 2018 (319,7), la dernière saison étant très proche de cette moyenne de 320 verges. McIlroy n'a pas gagné en 2017, mais en 2018, a remporté le titre à l'Arnold Palmer Invitational.

Champion de Cameron

Cameron Champ salue la foule sur le 18e green lors de la dernière manche de l'Open Safeway 2019 au Silverado Resort de Napa, en Californie. (Photo : Jonathan Ferrey/Getty Images)

Champion Cameron – 2019

Cameron Champ est le leader de distance le plus récent avec une moyenne de 317,9 verges par course. Il a remporté le championnat Sanderson Farms au début de la saison 2018-19.

Bryson De Chambeau

Bryson DeChambeau joue son coup du 4e tee lors de la finale de l'US Open 2021 à Torrey Pines à San Diego. (Photo : Marcio Jose Sanchez/Presse associée)

Bryson DeChambeau – 2020, 2021

Bryson DeChambeau a battu la marque de distance de conduite du PGA Tour, âgée de 17 ans, au cours de la saison 2019-2020, avec une moyenne de 322,1 verges par trajet. Il l'a fait un an après avoir terminé à égalité au 34e rang à 302,5 verges. DeChambeau a remporté la Classique hypothécaire Rocket au cours de la saison 2019-2020.

Au cours de la saison 2020-21, il a atteint une nouvelle marque de 323,7, près de 4 ½ verges de plus que Rory McIlroy, qui était n°2 avec 319,3. DeChambeau a gagné deux fois lors de la « super » saison 2020-21 du Tour, à l'US Open de septembre puis en avril à l'Arnold Palmer Invitational.

Leaders de la distance parcourue, 1980-2021

Voici la liste complète des meilleurs pilotes chaque année en fonction des yards moyens par trajet du PGA Tour. Source : pgatour.com.

AnJoueurMétrage
1980Dan Pohl274,3
1981Dan Pohl280.1
1982Bill Calfee275,3
1983John McComish277.4
1984Bill Glasson276,5
1985Andy Bean278,2
1986Davis Amour III285.7
1987John McComish283,9
1988Steve Thomas284,6
1989Ed Humenik280,9
1990Tom Purtzer279,6
1991Jean Daly288,9
1992Jean Daly283,4
1993Jean Daly288,9
1994Davis Amour III283,8
1995Jean Daly289,0
1996Jean Daly288,8
1997Jean Daly302.0
1998Jean Daly299,4
1999Jean Daly305,6
2000Jean Daly301.4
2001Jean Daly306,7
2002Jean Daly306.8
2003Hank Kuehne321.4
2004Hank Kuehne314.4
2005Scott Hend318,9
2006Bubba Watson319.6
2007Bubba Watson315.2
2008Bubba Watson315.1
2009Robert Garrigus312.0
2010Robert Garrigus315,5
2011JB Holmes318.4
2012Bubba Watson315,5
2013Liste de Luc306.3
2014Bubba Watson314.3
2015Dustin Johnson317,7
2016JB Holmes314,5
2017Rory McIlroy317.2
2018Rory McIlroy319,7
2019Champion de Cameron317.9
2020Bryson De Chambeau322.1
2021Bryson De Chambeau323,7

Comment le PGA Tour obtient les données de conduite :

« Le nombre moyen de mètres par trajet mesuré. Ces disques sont mesurés sur deux trous par tour. On prend soin de sélectionner deux trous qui font face dans des directions opposées pour contrer l'effet du vent. Les disques sont mesurés jusqu'au point où ils s'arrêtent, qu'ils soient dans le fairway ou non.

Sommaire

Dans la même catégorie

Go up