les transactions en baisse de 3,4 %

les les

ventes immobilières ont chuté au cours des trois premiers mois de 2015. Les chiffres du marché immobilier francen.

C’est ce que

révèle la note trimestrielle sur le marché immobilier de la Revenue Agency : au cours des trois premiers mois de 2015, les ventes de biens immobiliers ont chuté de 3,4 % par rapport à la même période de 2014.

Chute de l’immobilier : données

Les données seront lues, selon les évaluations de l’Observatoire du marché immobilier de l’Agence fiscale figurant dans la note trimestrielle, en tenant compte des effets de l’allégement fiscal introduit par l’article 10 du décret législatif n° 23/2011 sur le fédéralisme fiscal municipal. « Si nous analysons les mêmes données purifiées par les transactions effectuées au premier trimestre 2014 pour le nouveau régime fiscal subventionné, une légère hausse du marché immobilier apparaît au premier trimestre 2015 du logement, soit +0,8 % », explique le rapport.

Lisez aussi -> 5 choses que vous devez savoir sur le coupon sec

Les

ventes immobilières ont chuté de 3,4 % par rapport à la même période en 2014, avec une baisse plus marquée pour le secteur de la production (-7,1 %), pour le secteur des services (-6,4 %) et le secteur commercial (-5,2 %). Au premier trimestre de 2015, les ventes de maisons étaient de 95 448, soit une baisse de 3 % par rapport à la même période l’année dernière. Selon le rapport, les variations seraient les suivantes :

  • -7,3 % au Centre
  • -2,4 % dans le Nord
  • -0,8 % dans le Sud.

Qu’en est-il des statistiques par ville ? Le marché du logement à Palerme (+11,2 %) se redresse, suivi de Naples (+3,6 %) et de Milan (+2 %). Parmi les stables et les chutes, nous avons :

  • Bologne (-0,1%)
  • Florence (-1 %)
  • Gênes (-18,9 %)
  • Rome (-11,4 %)
  • Turin (-9,5 %).

Parmi les secteurs non résidentiels, les ventes d’entrepôts et d’autres propriétés manufacturières ont été de 1 981 %, en baisse de 7,1 %. Le secteur tertiaire perd globalement 6,4 %, tandis que la publicité perd 5,2 %, avec une répartition sensiblement homogène sur l’ensemble du territoire national.

Lisez aussi -> Hypothèque sur la maison : s’il vient de l’Agence du revenu ?

Sommaire

Dans la même catégorie

Go up