Mes pieds gonflent en été. Pourquoi ? Qu'est-ce que je dois faire ?

Il fait chaud, on enlève ses chaussures… et au bout d’un moment, il est difficile de les remettre. Ou ils te pressent. Vos pieds sont enflés. C’est à cause de la chaleur ? Une mauvaise circulation ? Que s’est-il passé ? « Je suis jeune », pensez-vous, tout en vous souvenant à quel point les pieds enflés et la lourdeur des jambes sont des « choses » qui arrivent à votre mère. Ou à ta grand-mère.

Et la vérité est que vous n’avez pas besoin d’avoir plusieurs années pour avoir déjà ressenti une telle enflure dans vos pieds. Par exemple, après un long voyage en avion, en train ou en voiture. Mais il est également vrai qu’au fil des ans, la sensation de gonflement des pieds revient plus souvent. Et pas seulement lors de longs voyages. Même après de nombreuses heures passées au bureau. Et ce qui est pire, les jours de repos mais avec beaucoup de chaleur. Pourquoi ?

Le chef de l’unité de chirurgie vasculaire Ribera Salud de l’hôpital de Torrejón, David Fernández Caballero, nous l’explique de manière très didactique. « La chaleur provoque une vasodilatation, c’est-à-dire qu’elle fait grossir les veines de la circulation de retour et ensuite elles ne peuvent pas bien faire leur rôle de retour veineux », dit-il. De cette façon, s’il n’y a pas de problèmes dans le retour veineux, de la circulation des pieds vers le haut, « plus de liquide s’accumule dans la partie inférieure du corps et le gonflement se produit que les professionnels de la santé appellent œdème ».

Le Dr Fernández Caballero dit que dans la chaleur, « même les voies ferrées se dilatent en été », de sorte que l’enflure des pieds est assez courante, même chez les personnes en bonne santé. C’est pourquoi, selon le spécialiste de Ribera Salud, si c’est la chaleur qui cause l’œdème « il faut essayer de l’éviter ». « L’idéal est de ne pas passer trop de temps au soleil ou par temps trop chaud et de se réfugier dans la climatisation ou dans des espaces frais », explique le Dr Fernández Caballero. De plus, il est recommandé de prendre des bains à l’eau froide. Ou du moins, mettez vos pieds et vos jambes dedans. Parce que oui, c’est vrai. Ce n’est pas une question pour les mères ou les grands-mères. Activez la circulation. « L’eau froide agit comme un vasoconstricteur, elle fait réduire la taille des veines et facilite la circulation de retour », aidant ainsi à ne pas accumuler autant de liquide dans la partie « la plus basse » du corps, les pieds.

Le chef de l’unité de chirurgie vasculaire de l’hôpital universitaire de Torrejón recommande également de masser avec des gels froids et d’essayer de toujours chercher la direction « des pieds vers le haut », pour aider à activer cette circulation de retour. Il est essentiel, ajoute-t-il, que nous en profitions lorsque nous sommes au repos pour lever les jambes, si possible, à quelques centimètres au-dessus de l’angle droit, afin de faciliter la réduction ou la disparition de l’œdème.

Que pouvons-nous faire d’autre ? La nourriture nous aide-t-elle ? Comme presque toujours, la nature facilite également la prise en charge de notre santé. Dr. Fernández Caballero , explique qu’il existe des produits naturels qui agissent comme « venotoniques » tels que la vigne rouge, qui contient de puissants polyphénols, et le marronnier d’Inde.

D’autres venotoniques naturels que les spécialistes recommandent sont l’écorce de pin maritime et son pycnogénol, la centella asiatica, considérée comme l’allié naturel des veines et la mélitote ou melitotus officinalis et sa coumarine.

Sommaire

Dans la même catégorie

Go up