Processus fiscal télématique : obligatoire à partir de juillet 2019

Le processus fiscal télématique (PTT) est devenu officiellement obligatoire pour les jugements établis, en première et en deuxième instance, avec appel et appel notifiés à compter du 1er juillet 2019. Examinons les principaux points couverts par le Guide du contentieux fiscal de l’Agence du revenu.

Si vous avez reçu un avis de liquidation ou d’évaluation, ou un dossier de paiement, et que vous considérez que l’acte émis contre vous est illégitime ou non fondé, vous pouvez faire appel auprès de la Commission fiscale provinciale. C’est précisément ce dernier qui initie le processus fiscal.

À partir du 1er juillet 2019, le contribuable est tenu de notifier l’appel et l’appel par courrier électronique certifié et de s’établir devant le tribunal par voie électronique.

Le processus fiscal télématique

Le processus fiscal télématique n’a été introduit à partir du 1er décembre 2015 que dans certaines régions, tandis qu’à partir du 15 juillet 2017, il a été activé dans tout le pays.

Comme prévu, l’utilisation d’outils informatiques et télématiques dans le contexte du processus fiscal est désormais devenue obligatoire.

L’amendement à l’article 16 bis du décret-loi no 546/1992 par le décret-loi 119/2018 (converti en loi n° 136/2018) a établi, en fait, que la notification et le dépôt des actes de procédure auprès des secrétariats doivent être exécutés exclusivement par voie électronique.

Comment fonctionne le processus fiscal télématique

Par l’intermédiaire du PTT, les parties procédurales peuvent utiliser un courrier électronique certifié pour la notification de l’appel, y compris en appel, et effectuer le dépôt électronique ultérieur des documents et des documents du processus par le biais du Système d’information sur la justice fiscale (S.I.Git.) .

Pour accéder aux services du système d’information sur la justice fiscale, il est nécessaire d’enregistrer les parties et de disposer d’une boîte e-mail certifiée. et une signature numérique valide.

En résumé, le processus fiscal télématique vous permet de :

  • faire le dépôt des appels et autres procédures par voie électronique auprès des commissions fiscales ;
  • accéder au dossier informatique du processus et consulter toutes les mesures prises par le juge.

PTT requis : communications, notifications et dépôts télématiques

Les parties, les consultants et les organismes techniques doivent notifier et déposer les actes de procédure, les documents et les mesures juridictionnelles exclusivement par des méthodes télématiques, conformément à ce qui est établi par le décret du Ministre de l’économie et des finances no. , un résident de la Commission fiscale ou du président de la Chambre ou du Collège peut autoriser, si l’appel est déjà inscrit dans le rôle ou si l’affaire se pose lors de l’audience, le dépôt d’une manière autre que télématique.

De plus, les notifications avec des méthodes traditionnelles sont autorisées si le PEC du défenseur ou de la partie n’a pas été indiqué dans la procédure du processus et si la même chose n’est pas disponible sur les listes publiques, ou en cas de non-livraison du message électronique certifié pour des raisons attribuables au destinataire ( Article 16 du décret législatif n° 546/1992).

Les sujets qui sont devant les tribunaux sans assistance technique, dans le cadre de litiges d’une valeur allant jusqu’à 3 000 euros, sont exemptés de l’obligation d’utiliser les méthodes télématiques de notification et de dépôt. Ils peuvent cependant utiliser ces méthodes pour les notifications et les dépôts, sous réserve de l’indication dans l’appel, ou dans le premier acte défensif, de l’adresse PEC à laquelle recevoir des communications et des notifications.

Sommaire

Dans la même catégorie

Go up