Qu'est-ce que la forclusion de tiers ?

La

saisie de tiers est l’un des instruments les plus utilisés par le créancier lié à un débiteur insolvable. Voyons en quoi consiste cette forme d’exécution forcée, comment elle fonctionne et quels sont les types.

Le créancier peut obtenir l’exécution coactive d’un service qui n’est pas exécuté volontairement par le débiteur uniquement s’il a un titre exécutoire (art. 474 Cp.C.). Ce dernier peut être de nature judiciaire (par exemple une décision ou un décret d’injonction) ou un document extrajudiciaire, tel qu’une lettre de change ou un chèque, avec efficacité exécutive.

Le titre exécutif est notifié au débiteur avec l’acte de précepte, c’est-à-dire un document avec lequel l’exécution est soumise dans un délai de dix jours de peine d’exécution forcée.

Dans le cas où le délai susmentionné se déroule sans exécution spontanée, le créancier peut alors contacter l’huissier de justice pour saisie. Cela peut prendre différentes formes : la saisie de titres, en vertu de laquelle les biens meubles sont soumis à une contrainte d’indisponibilité, puis vendus aux enchères afin de se satisfaire du produit de la vente ; la saisie immobilière, qui permet, également dans ce cas, la vente aux enchères mais doit l’objet de biens immobiliers ; enfin, la saisie avec des tiers, qui concerne les actifs du débiteur qui sont disponibles pour le tiers. Dans cet article, nous analyserons précisément ce dernier type de saisie.

Qu’est-ce que
signifie forclusion avec des tiers

La saisie par des tiers des créances du débiteur ou des choses qui sont en possession d’autres parties doit être effectuée, conformément à l’article 543 du Code de procédure civile, avec un acte notifié personnellement au tiers et au débiteur exécuté conformément à la procédure à l’article 137 du Code civil francen et ultérieur.

La forclusion
chez des tiers est un acte écrit obtenu à partir de l’activité coordonnée de deux
les sujets, le créancier de la procédure et l’huissier de justice, et adressé au
débiteur et le troisième.

Qu’est-ce que le
forclusion de tiers

Le premier élément qui caractérise cette forme de saisie est l’injonction au débiteur visée à l’article 492, par laquelle il est empêché le débiteur de voir les biens saisies en rendant les arrangements liés à ce même inefficace. Son absence rend la saisie inexistante.

L’acte doit contenir, comme l’indique l’article 543 du Code de procédure civile :

  • le crédit pour lequel vous procédez, le titre
    l’exécutif et le précepte ;
  • l’indication, même si elle n’est que générique, de choses ou
    les sommes dues ;
  • l’intimation au troisième de ne pas les avoir sans
    ordre de le tribunal compétent et l’indication de l’adresse CEP du
    créancier procédant ;
  • le devis du débiteur doit comparaître devant le
    juge compétent
  • l’invitation
    le tiers de communiquer la déclaration visée à l’article 547 au créancier
    procéder dans un délai de dix jours par courrier recommandé ou par le biais d’un PEC, avec
    l’avertissement selon lequel sinon la même chose doit être faite en apparaissant dans
    une audience spéciale. Si le tiers n’apparaît pas ou, même s’il est apparu, il ne fait pas
    déclaration, crédit de saisie ou possession de biens appartenant à la
    le débiteur se considérera comme non contesté dans le montant ou les conditions
    indiqué par le créancier, aux fins de la procédure en cours et de l’exécution
    sur la base de la mesure d’allocation, si la pièce jointe du créancier
    permet d’identifier le crédit ou les actifs auxquels le débiteur appartient
    en possession du troisième.

Comment ça marche : i
conditions d’enregistrement des rôles

L’huissier de justice, après avoir effectué la dernière notification, doit remettre sans délai l’original de la citation au créancier. Ce dernier doit ensuite déposer au greffe de la Cour responsable de l’exécution, dans les trente jours suivant la livraison, la note d’enregistrement dans le rôle, avec des copies conformes de l’acte de citation, du titre exécutif et du précepte. Le registraire au moment du dépôt forme le fichier d’exécution.

La forclusion
perd son efficacité lorsque la note d’enregistrement et les copies des actes de
qui, au cours de la deuxième période, sont déposés au-delà du délai de trente jours à compter de
livraison au créancier.

Types de forclusion de tiers

Les actifs détenus et/ou les créances dues par des tiers au débiteur s’inscrivent dans le cadre de la saisie par des tiers. Par exemple, les véhicules appartenant au débiteur mais détenus et utilisés par un tiers peuvent faire l’objet de cette forme de saisie, d’actions sur des comptes bancaires et/ou postaux, de rémunération et de retraite.

Dans le cas d’une saisie salariale, le tiers saisissible est l’employeur. En revanche, l’établissement de retraite répond en tant que tiers de la saisie de la pension. Dans les deux cas, il est important d’évaluer la capacité de revenu du débiteur avant de procéder.

Pour en savoir plus sur ces deux types de forclusion à l’égard de tiers, nous vous recommandons de lire l’article Salaire et retraite : limites et sauvegardes.

Sommaire

Dans la même catégorie

Go up