Recouvrement de crédit dans l'administration publique

Le projet de loi n° 2263 à l’audience au Sénat tente de retracer les nouvelles procédures de recouvrement des crédits publics Administration. L’innovation portera sur l’introduction d’une procédure extrajudiciaire dans la phase précoactive après l’évaluation effectuée par l’Agence du revenu.

Agence du revenu La Commission des

finances du Sénat a rencontré Anci ces derniers jours, Aiconsum, pour présenter le projet de loi 2263 contenant « Mesures pour le recouvrement des crédits impayés du public Administration ». La réforme vise essentiellement à confier aux entreprises spécialisées dans le recouvrement de créances les actions de rappel préliminaires du contribuable par le biais d’une procédure extrajudiciaire. L’initiative peut être efficace en particulier pour les petits organismes publics, car elle déplace l’action de relance vers la phase précontentieuse, avec plus de rapidité et de concrétisation dans la réalisation de l’objectif.

La position de chaque contribuable à l’égard de l’administration publique est constamment vérifiée et mise à jour par l’Agence du revenu, mais il peut arriver que le contribuable ne soit pas au courant de toutes les enquêtes, en place ou en voie de définition. En demandant un certificat en attente de chargement auprès de l’Agence du revenu, toute personne physique ou entreprise peut avoir une photo de sa situation fiscale, de ses infractions administratives, de ses paiements partiels ou omis en totalité d’impôts (impôt sur le revenu, Ires, TVA), cotisations INPS, amendes et timbres impayés et décidez donc comment régulariser votre position.

Sommaire

Dans la même catégorie

Go up