reprise du troisième trimestre 2014 Une reprise encourageante

reprise

du secteur immobilier a été enregistrée : voici les données de l’OMI.

Il y a de la vie sur le marché immobilier francen. L’Observatoire du marché immobilier de l’Agence fiscale (OMI) a publié des données encourageantes sur les ventes et les ventes du marché immobilier au troisième trimestre 2014, avec une croissance de 3,6 %.

Légère reprise du marché immobilier

La croissance du marché immobilier au cours des derniers mois de 2014 a été de 3,6 % par rapport à la même période de 2013, avec un total de 206 945 actes de vente. La plus forte augmentation ? Le secteur commercial, qui atteint un total de +9 % avec 5 428 transactions, avec une ventilation de :

  • +12,2 % dans le Sud
  • +10 % Nord
  • +3 % au Centre.

Les ventes dans le secteur résidentiel sont également en croissance, ce qui a enregistré les plus fortes augmentations en termes absolus : 94 861 transactions totales pour une hausse de 4 % par rapport à la même période de 2013. Quelques mois d’anticipation sur les prévisions d’une reprise immobilière prévue pour 2015.

Dans les grandes villes, le secteur résidentiel est en croissance : Florence est en tête avec une hausse de 22,8 %, Bologne avec une augmentation de 18,7 % et Rome de 11,8 %. Ils suivent Gênes (+10,4 %), Palerme (+8,9 %) et Naples (+7,3 %). Milan confirme le signe positif (+6,8 %). +0,7 % à Turin.

Lisez aussi -> Marché immobilier 2014 : entretien avec Andrea Russo de Remax Italia

Un tournant positif dans l’immobilier

Selon Michele Di Branco, del Messaggero, « la réduction des impôts, du moins au niveau de la taxe d’enregistrement, semble avoir stimulé le marché. Ce qui est animé surtout dans les grandes villes. » Selon d’autres, en revanche, la hausse positive du marché immobilier et l’augmentation des transactions sont une conséquence de la baisse des prix à la suite de la crise.

Quelle que soit la cause, le résultat est très important pour le marché immobilier francen : la nouvelle des signes de croissance survient après une longue série de signaux négatifs qui ont été suivis en octobre et un rapport immobilier négatif de 2014.

Sommaire

Dans la même catégorie

Go up