Responsabilité pour les obligations sociales dans une entreprise

Les obligations sociales représentent les dettes contractées au nom de l’entreprise. En cas de non-exécution, les créanciers de la société ont tout d’abord le droit de réclamer leurs actifs en actions. Mais dans certains cas, ce n’est que le début. Voyons comment la responsabilité pour les obligations sociales varie en fonction de la forme de l’entreprise.

La responsabilité des obligations sociales est l’article 2267 du Code civil : « Les créanciers de l’entreprise peuvent faire valoir leurs droits sur le patrimoine social. Pour les obligations sociales, les actionnaires qui ont agi au nom et au nom de l’entreprise et, sauf accord contraire, les autres membres sont responsables ».

Responsabilité des obligations sociales dans les entreprises populaires

Dès la lecture de l’article 2267 du Code civil francen, un aspect étroitement lié apparaît, à savoir celui de l’autonomie imparfaite des actifs de toutes les entreprises individuelles. Ils détiennent un actif distinct des actifs des membres individuels. Cependant, ces derniers sont illimités et solidement responsables des liens sociaux. Cela signifie que les membres obligataires réagissent avec tous leurs actifs, c’est-à-dire avec tous leurs actifs actuels et futurs.

La Société Simple

Prenons comme exemple la forme la plus fondamentale de la société humaine, à savoir la société simple (S.s.). Comme prévu, cette forme de société se caractérise par la responsabilité personnelle illimitée et solidaire de tous les actionnaires pour les dettes sociales.

En particulier, pour les obligations assumées pour la société simple par les administrateurs membres fournis par la représentation, répondez :

  1. les actifs sociaux (c’est-à-dire que le créancier peut demander l’exécution de la dette à la société elle-même) ;
  2. aux actionnaires gérants qui ont agi au nom et au nom de la société ;
  3. aux autres membres, sauf accord contraire.

La responsabilité personnelle des membres qui n’ont pas agi au nom de l’entreprise peut toutefois être exclue par un accord spécial. Ce dernier, cependant, doit être porté à la connaissance de tiers, sinon cette limitation de responsabilité ne se produit pas réellement.

Le membre peut demander au créancier l’excussion préalable des actifs de l’action si le paiement de l’obligation lui est directement demandé. Dans ce cas, vous devrez indiquer les actifs de la société sur lesquels le créancier peut facilement être satisfait.

L’entreprise au nom collectif

L’entreprise au nom collectif (S.N.C.) n’ayant pas de personnalité juridique, nous sommes donc toujours confrontés à la responsabilité illimitée et solidaire de , le pacte n’est pas possible d’exclure la responsabilité personnelle d’un ou de plusieurs membres envers des tiers. L’exclusion de la responsabilité d’un ou de plusieurs membres n’est possible qu’avec effet entre les membres eux-mêmes, de sorte que les créanciers peuvent également demander à chaque membre de payer la totalité de la dette. Si un membre, inclus dans l’accord de disclaimer, a payé le créancier, il peut demander aux autres membres le remboursement intégral du paiement effectué par lui.

Compagnie Simple Command

L’entreprise en une simple mention élogieuse (S.A.S.) se caractérise par la présence de deux catégories de membres : les commandants et les commandants.

Le

premier est la seule responsabilité de l’administration et de la gestion de l’entreprise. Les copropriétaires ont une responsabilité illimitée et solidaire dans le respect des obligations sociales.

Les actionnaires, en revanche, ne doivent pas traiter avec l’administration et répondre aux obligations sociales dans les limites de la taxe conférée, à l’exception de quelques exceptions régies par la loi.

Pour connaître le nom des membres et la division des actions, vous pouvez utiliser le service Liste des membres Visura ou la fiche d’entreprise.

Les

commandants conservent la limitation de responsabilité pour les obligations sociales même pendant la phase de liquidation.

Capital Sociétés : Existe-t-il une responsabilité des actionnaires pour les obligations sociales ?

Par contre, lorsque nous tombons dans le cas d’une autonomie parfaite des actifs, seule l’entreprise est responsable, avec tous ses actifs, des obligations sociales. C’est le cas des sociétés de capitaux, car elles sont dotées d’une autonomie totale des actifs.

L’actionnaire a une responsabilité limitée au capital social conféré, pour lequel il n’assume aucune responsabilité personnelle, même filiale, pour les obligations sociales (sauf dans les cas prévus par la loi).

Sommaire

Dans la même catégorie

Go up