Se libérer : mettre fin à la gestion des propriétaires difficiles

Quand tu rassembles enfin le courage de terminer la gestion d'un propriétaire difficile, il est facile de se sentir soulagé et de se dire « Dieu merci, je n'aurai plus jamais affaire à eux ! ». Malheureusement, ce n'est pas toujours le cas.

Nous en avons tous fait l'expérience dans la gestion immobilière – un propriétaire qui utilise toutes les tactiques pour retarder l'entretien effectué sur sa propriété. Ce scénario compromet notre capacité professionnelle à veiller à leurs meilleurs intérêts et nuit à notre réputation auprès de nombreux locataires. Avec des postes vacants serrés dans le Queensland, certains locataires toléreront que l'entretien ne soit pas effectué. Cependant, il arrive un moment où il suffit pour certains de mettre fin à la location. C'est souvent le catalyseur pour qu'un gestionnaire immobilier prenne la décision courageuse de mettre fin à la gestion avec le propriétaire difficile. C'est souvent le catalyseur pour qu'un gestionnaire immobilier prenne la décision courageuse de mettre fin à la gestion avec le propriétaire difficile. Quiconque a été dans cette situation se sentira responsabilisé et pousse un énorme soupir de soulagement jusqu'à ce que vous recevez une notification de QCAT indiquant que l'agence a été désignée comme répondant par le locataire dans le cadre d'une demande d'indemnisation QCAT de plusieurs milliers de dollars.

Si cela se produit, que devez-vous considérer ?

En vertu de l'article 419 de la loi RTRA, un locataire peut déposer une demande d'indemnisation dans les six mois suivant la prise de connaissance de l'infraction. Le délai de six mois est déclenché lorsque la demande de résolution de litige est déposée auprès du RTA.

Par expérience, les locataires deviennent motivés à poursuivre une demande d'indemnisation sur le point de mettre fin au bail. Cela peut être exaspéré si une réclamation est faite sur leur caution qu'ils ont croire est injustifié en raison d'avoir toléré un manque de maintenance à la propriété. De plus, ils peuvent avoir cherché Additionnel conseils, et peut-être encouragés à continuer d'être compensé pour la période où ils payé complet louer sur les lieux alors qu'il ou ses inclusions n'étaient pas entretenues (article 185 de la loi RTRA).

Le locataire déposerait un formulaire 16 auprès du Processus de règlement des différends RTA pour qu'un avis de différend non résolu (NURD) soit émis afin qu'ils puissent poursuivreea Demande non urgente pour Cindemnisation. Plutôt que de désigner le propriétaire comme l'intimé, il n'est pas rare que le locataire nommer l'agent qui gérait la propriété au moment de leur location.

Si cela se produit et que vous êtes plus maintenant l'agent désigné, vous devez suivre les étapes suivantes :

1. Logez un QCAT Formulaire 40 Divers Demande au QCAT visant à substituer votre agence au propriétaire en tant qu'intimé.

2. Envoyez par e-mail une copie du formulaire 40 au propriétaire en l'informant du fait que vous avez déposé le formulaire 40 auprès du QCAT en vue de le remplacer en tant qu'intimé, car vous n'êtes plus légalement désigné pour agir en son nom. Ils devront se représenter eux-mêmes à l'audience du QCAT.

Les membres du nous peuvent accéder à l'article complet avec des modèles détaillés en envoyant un e-mail à pmsupport@nous.com.au. Pas un membre? Joignez aujourd'hui!

Journal

Sommaire

Dans la même catégorie

Go up