Transcription de la forclusion immobilière : comment le faites-vous ?

La transcription de la saisie immobilière est un acte nécessaire de la procédure d’expropriation forcée. Il est essentiel que cela soit fait correctement pour que la saisie soit valide.

À quelles occasions faire le suivi d’une saisie immobilière

Tout provient d’une relation obligatoire lorsque le débiteur ne remplit pas ses obligations envers le créancier. Ce dernier, pour que son crédit soit satisfait, s’adresse au juge pour la signature du décret d’injonction. Ainsi, le débiteur est ordonné de se conformer aux obligations contractées dans un délai fixé.

Par la suite, nous procédons à la notification de l’acte de précepte au domicile du débiteur. Il s’agit d’une communication officielle et formelle avec laquelle le créancier avertit le débiteur et lui demande de payer sa dette au plus tard 10 jours après la notification. Si cela ne se produit pas, le créancier a le droit de procéder à l’exécution de biens immobiliers, dans les 90 jours suivant le précepte.

La procédure d’exécution des biens immobiliers commence par l’acte de saisie, qui est notifié au débiteur en indiquant tous les détails appropriés pour identifier de manière unique le bien que nous avons l’intention de saisisser. Vous devrez également procéder à la transcription de la saisie immobilière avec les registres immobiliers. Le créancier doit alors prévoir le dépôt devant la Cour de justice de l’acte notifié et de la note de transcription, dans le délai impératif de 15 jours.

À partir de ce moment, la procédure d’exécution est officiellement lancée.

Qu’est-ce que le forrecloser immobilier et quels en sont les effets

L’expropriation forcée commence alors par la forclusion et cette dernière commence la notification de l’acte de précepte.

La notification de la loi sur la saisie des biens est effectuée en se rendant au bureau de l’huissier de justice compétent. Le créancier doit se présenter avec le titre exécutif, le précepte, l’original de l’acte de forclusion, une copie utilisée transcription sur laquelle un timbre doit être apposé et de nombreuses copies pour ceux qui sont les salisseurs du sujet. Une fois que le responsable a vérifié la régularité des notifications et le respect des 90 jours suivant la notification de l’acte de précepte, les actes sont remis au bureau compétent. Après avoir payé les frais de saisie, la procédure de notification commence. Après 10 jours, le créancier doit y retourner pour vérifier la fin de la notification et retirer la copie d’utilisation de la transcription dûment notifiée.

Transcription de la saisie immobilière : procédure et effets

Une fois la notification de saisie effectuée, le créancier doit procéder à la préparation de l’avis de Unimod. Il doit être livré au Conservatoire des registres immobiliers, avec la copie notifiée de la transcription de l’utilisation de forclusion. Le bureau provincial compétent de l’Agence du revenu doit fournir, avec une annotation dans les dossiers informatiques, la transcription de la loi et la restitution d’une copie des notes. Cette transcription dure vingt ans.

Quels sont les effets ? À la suite de la transcription, la saisie peut être opposée à tout acheteur tiers ultérieur du bien. Lorsque la saisie devient effective, le débiteur assume le rôle de gardien du bien, de tous les appareils et des fruits concernés. Si le bien n’est pas occupé par le débiteur, le juge nomme un sujet différent comme tuteur à la demande du saisicteur ou de celui qui est intervenu plus tard et seulement après avoir affronté le débiteur.

Si la transcription de la saisie n’est pas effectuée correctement, l’acte de saisie n’est pas valide. Toutefois, ce handicap peut être corrigé en effectuant une nouvelle notification de l’acte et une transcription ultérieure correcte.

Pour en savoir plus, consultez également Montants de la dette pour forclusion immobilière.

Transcription de la saisie immobilière : contrôles préliminaires

Le créancier doit identifier les biens du débiteur devant être saisies. Ces informations peuvent être acquises par la même personne concernée ou par le cabinet d’avocats qui le représente. Des recherches ciblées devront être effectuées dans les registres immobiliers publics pour :

  • vérifier la propriété légale du bien immobilier et qu’il n’y a pas de prêts hypothécaires ou de préjudices préjudiciables. Dans ce cas, il est utile de demander en ligne une vision hypocatastale par propriété, ce qui vous permet de connaître non seulement les données du propriétaire et des copropriétaires, la nature du droit réel, mais également de définir l’existence ou non de situations juridiques susceptibles d’influencer la valeur des biens faisant l’objet d’une enquête ( hypothèques volontaires, servitudes, hypothèques légales, saisies, décrets d’injonction, etc.).
  • vérifier que leur valeur est adéquate et volumineuse en ce qui concerne le crédit. Cela sera possible grâce à une évaluation immobilière standard en ligne, qui permet de réaliser une évaluation précise du bien par la mesure et la quantification de la surface de l’unité immobilière sur la base du plan cadastral relatif.

Peut-on le faire et s’opposer à une forclusion ?

Le

débiteur a la possibilité de se défendre et d’initier toute opposition à une saisie, même si elle est déjà lancée. Le processus exécutif peut être suspendu et même éteint en présence de certaines causes prévues par

Sommaire

Dans la même catégorie

Go up