Trois catégories immobilières avec exonération ou réduction IMU 2015

Le paiement de IMU 2015 est imminent : voici les catégories immobilières qui n’ont pas à le payer ou à bénéficier de réductions.

Le 16 juin, date d’expiration du dépôt de la taxe foncière municipale, de nombreux contribuables se retrouveront face aux montants d’une certaine entité. Toutefois, certains propriétaires immobiliers peuvent bénéficier de réductions ou même d’une exemption de l’IMU. Voici trois catégories immobilières pour lesquelles IMU 2015 ne sera pas aussi dramatique.

1. Immobilier inutilisable ou inhabitable

Dans ces cas, la mesure cadastrale pourrait déclarer la pension normale, mais lors du calcul de l’assiette fiscale doit être réduite de 50 %. Essentiellement, vous payez la moitié de la taxe dans les cas où l’appartement est inutilisable ou inhabitable.

Une propriété est définie comme inutilisable lorsqu’elle a une structure instable et est donc dangereuse pour la sécurité des habitants. La propriété est inhabitable, d’autre part, quand même si elle est structurellement appropriée, elle ne dispose pas des éléments de base pour la rendre appropriée, par exemple elle n’est pas équipée de fenêtres, d’alimentation en eau, etc.

Lisez aussi -> 4 visures cadastrales à demander en ligne, en quelques clics !

2. Immobilier collaborateur

Il s’agit de bâtiments délabrés et en ruines qui manquent de murs ou de toits ou, tout simplement, ne sont pas achevés. Selon le cadastre, ce type de maisons et/ou d’appartements n’est pas en mesure d’apporter un revenu immobilier au propriétaire.

Dans ces cas, il est bon de vérifier la catégorie cadastrale réelle avec une mesure cadastrale, afin de vérifier qu’elle s’avère réellement être une propriété collabente. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez modifier la catégorie avec l’aide d’un technicien.

3. Bâtiments surélevés

Il s’agit de bâtiments ou d’anciens bâtiments démolis par des événements météorologiques et des catastrophes.
Dans ce cas, l’exemption de l’IMU sur les bâtiments est totale. Sur le terrain, cependant, le site du bâtiment, étant une zone à bâtir ou un terrain agricole, l’IMU est due sur le terrain. Ainsi, raser tout le bâtiment au sol empêcherait en fait le propriétaire de payer l’IMU sur la maison, mais le forcerait à payer l’IMU au sol.

Lisez aussi -> Comment payer moins d’impôts, avec les bonnes visières cadastrales !

Sommaire

Dans la même catégorie

Go up