Zone de libre-échange africaine, probablement un moteur de croissance et de développement

« Des mesures complémentaires pour soutenir les femmes et les jeunes dans le commerce, les petites entreprises et les pays africains les moins avancés sont nécessaires pour parvenir à une ZLECAf plus inclusive » , a déclaré Wamkele Mene, secrétaire général du secrétariat de la ZLECAf.

« Ce rapport aidera les gouvernements africains et les partenaires au développement à mieux tirer parti de la ZLECAf pour lutter à la fois contre la pauvreté et les inégalités afin de garantir que les gains attendus du libre-échange soient plus inclusifs », a déclaré le chef de la CNUCED.

Sommaire

Dans la même catégorie

Go up